Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 22:01

Le 17 Juillet vers 17 heures, j'atteins une petite vallée bordée des premières collines annoncant les Carpattes. Il fait beau c'est la saison des foins. Dans une prairie qui borde la route un vieux couple ramasse le foin sur une charrette à 4 roues, je pose Magic et leur propose (par geste!) un coup de main. Theodore ne veut pas me donner sa fourche, en fait il a peur que je lui tape dessus. Rosalia sur la charette semble lui dire: "Tu vois bien qu'il est pas méchant". A contre coeur il me la donne, je fais la plus belle fourchée de ma vie et la dépose sur la charette juste à l'endroit qu' attend Rosalia. J'en rajoute un peu en ramassant les dernières restes du tas avec la fourche en position rateau. Theodore fait des yeux comme des soucoupes, il éclate de rire et vient me serrer la main. Rosalia semble lui dire: "T'as vu, je t'avais dit, il est des notres!" Je ramasse les 4 derniers tas qui restent, "Doma" me dit Theodore (on va à la maison).

Je roule à coté de la charrette sur la route goudronnée, soudain je crois rèver et voir un vieux western: une des 4 roues ne tourne pas et trace un long sillon sur le goudron en faisant des Grrrrrr... atroces. Je crie Stop! Stop à Theodore, il me regarde en riant en me faisant signe "oui, oui c'est tout droit" la roue commence à fumer, la jante en fer portée au rouge va mettre le feu à la roue! Je me mets de travers devant Rosa ,la jument noire, qui doit pas comprendre pourquoi le foin est si lourd. Theodore descend: il a oublié (troublé par mon arrivée) d'enlever le frein à main (une grosse chaine qui passe dans la roue).

Après 2 km, on arrive dans une petite cours de ferme comme chez nous il y a 50 ans. Les réflexes sont les mèmes aussi: Rosalia veut que je mange tout de suite, on déchargera la charrette après. Agusta leur petite fille de 16 ans est la aussi avec sa maman infirme, elle sera notre interprète avec un anglais étonnnant pour son age. Theodore me fait visiter les lieux: 2 cochons dans une cabane, une vache partage l'étable avec rosa, 8 poules ( il explique qu'il n'a plus de lapins depuis la grippe aviaire, j'ai pas compris pourquoi, des lapins qui volent peut-ètre?) . Rosalia n'arrète pas de travailler: traire LA vache, faire à manger, faut qu'elle bouge tout le temps me dit Theodore.

Theodore et moi on s'assoit sur un banc, Agusta s'assoit en face de nous pour traduire. Il a 76 ans comme Rosalia,  il était technicien dans une carrière toute proche. A 20 ans il a fait 3 ans de service militaire "dans l'armée populaire, pas dans l'armée communiste!", il en garde un souvenir ému et se met au garde à vous: "Repos Thedore!", il était sergent et aide de camp du général je crois. Il a fait 1.5 an en russie et 1.5 an en Yougoslavie, ils aiment beaucoup les Russes, les Serbes un peu moins! Je lui dis: " comme moi alors!" . La nuit tombe doucement, toutes les bètes dorment déjà, on est bien... Demain sera un autre jour.

 

Repost0
22 juillet 2006 6 22 /07 /juillet /2006 20:56

Je viens d' arriver à Bucarest ce soir, hebergé par Emmanuel et sa petite famille. Il a toutes les facilités Internet donc je vais enfin pouvoir mettre des photos et des articles. Les Carpattes ( Casses pattes aussi ) sont de très belles montagnes avec des torrents, des gorges profondes et...des routes abominables! Deux cols à 1700 mètres avant hier avec des descentes dans des chemins caillouteux, Magic en a laissé 3 tètes de rayons (cassés net au niveau de la jante). Les roumains sont toujours aussi cool et pas pressés, ils prennent le temps de discuter, il faut qu'ils en profitent car l' Europe arrive..Par contre ils ne rangent toujours rien et c'est la désolation après leurs arrèts pique nique, si je passe à la Télé moi aussi je vais vidé mon sac.

Avant hier j'étais invité chez un prof d'anglais, on a pu discuté politique. Les roumains sont parait-il des chauffards ( en deuxième position derrière les Bosniaques que j' ai pratiqué aussi), en fait j' ai confiance et ça se passe bien. Les poids lourds préviennent toujours par un coup de klaxon ( ou plutôt une corne de brume) : " Je t'ai vu mon gars, je vais passer très près, surtout garde ta ligne!" et ça passe, deux fois le bouchon d'air m'a envoyé dans le bas coté. Après les chiens, les vaches et les moutons, ce matin j'avais 3 cochons (des vrais!)  au réveil, on a discuté le bout de gras et ils sont repartis pépères.

A demain, si vous le voulez bien.       

Repost0
17 juillet 2006 1 17 /07 /juillet /2006 07:57

J'ai passé la frontiere hier après-midi après un saut en parachute à Bekescsaba d'un bon vieil avion Broussard qui a pu nous porter jusqu' a 1000 metres d'altitude. Le soir précédent j'ai pu faire un vol acrobatique en ULM , puis une grosse fête avec des pilotes de planeurs.

Quel changement ici en Roumanie, j' ai l'impression que le pays a été abandonné pendant 20 ans, envahi par la nature, et que les habitants sont arrivés récemment. Tout est déglingué, les routes défoncées, les habitations en ruine. Il y a des chiens errants partout, ils me courrent après en aboyant comme des enragés mais ils ne sont pas méchants et tout surpris de se faire caresser! Hier soir l'orage menaçait et je suis arrivé dans une école ouverte pour les enfants en vacances, le directeur m'a fait un cours sur l'histoire de la roumanie qui est restée un pays latin où beaucoup de monde parle un peu francais. Ceaucescu aimait bien la France aussi... Le soir ici tout le monde est dehors sur des bancs au bord de la route et on se fait toujours un signe de la main, par reflexe je dis Salout, ils me prennent parfois pour un Russe.

J'ai passé les 3000 km hier, pas de chutes, pas de crevaisons, 20 nuits sous la tente, 9 nuits chez des particuliers, 7 nuits dans des hotels pas chers. L' etat des routes commence a me faire mal au dos malgré l' amortisseur de selle. Je vois les Carpates à l' horizon, la grande plaine se termine il va falloir pousser sur les pédales.  Je ne peux toujours pas passer de photos car l'Internet est trop lent. 

Repost0
15 juillet 2006 6 15 /07 /juillet /2006 14:34
Je viens de traverser la grande plaine hongroise, il a fait tres chaud et je tournais à environ 4 litres de bieres au 100 km. La moisson bat son plein, parfois 4 moissonneuses batteuses dans le même champ. Le rendement ne doit pas être terrible, beaucoup de mauvaises herbes expliquent peut-être pourquoi la Hongrie est le paradis des oiseaux... Les hongrois sont réservés mais prêts à se mettre en 4 pour aider. Ce matin j'ai reçu 1kg de miel par un agriculteur qui m'avait reperé  dans son champ, sympa non? Ce soir je passe en Roumanie, accès internet difficile, en ce moment je me bats avec un clavier récalcitrant dans un Macdo. Pas possible d'envoyer des photos, dommage elles sont cool!  J' aimerais connaitre le classement general duTour de France. Aujourdhui, temps plus frais, vent du Nord Ouest  favorable, route bosselée où tout le monde roule au milieu... 
J'aimerais plus de commentaires et de questions sur le  Blog,
Kenavo
Repost0
12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 18:21
Arrivée à Budapest hier soir vers 18h. Comme pour toutes les capitales, il faut jongler avec le traffic, prendre des tronçons d' autoroutes (interdites aux vélos), prendre des sens interdits en roulant sur les trottoirs, garder l' oeil sur le rétroviseur...Je traverse d'abord Buda à l' ouest, puis le Danube (encore lui!!). Puis j'arrive à Pest, les 2 villes étaient distinctes dans les temps anciens, maintenant 7 ponts les relient.
Pas de coup de fil de Gurwan donc il va falloir se débrouiller pour trouver un lit. Je prends la liste des auberges de jeunesse dans un Cyber café et j'en choisis une au pif, c' est complet mais on me donne une autre adresse et un plan de la ville... La nuit est tombée, j' allume le clignotant rouge et repars dans la cohue : pas facile de lire la carte dans la pénombre ( j' aurais du mettre la frontale) et à chaque fois je dois sortir les lunettes ( l' handicap du vieux voyageur). Le compas est illisible de nuit. J' arrive enfin à l' adresse: il y a 30 sonnettes sur le panneau et je ne connais pas le nom...Sauvé par le portable! Grand escalier à l' interieur pour acceuillir les 43 kg de Magic, 2 locataires le prennent par les cornes et hop!
Ce matin, coup de fil de l' ambassade de France que j' avais contacté hier : la TV hongroise veut faire une interview a 11h! Je reprends Magic ( léger : faut pas exagérer non plus) et en route vers l'ambassade. Une équipe TV m' acceuille avec une traductrice, ils sont super contents du résultat ( le globe gonflable à un succes fou et Magic fait de l' effet!), ca passera à midi après demain, je serais reparti...
Pas de prise USB, les photos viendront plus tard!  
Repost0
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 13:21

Avant hier après bien des peripéties (cherchant désesperément un pont pour franchir le Danube vers Bratislava dans des marécages infestés de moustiques..) je suis arrivé très tard à Bratislava venant de Vienne. J'ai mis la tente de nuit dans un parc au centre de la ville et dormi comme un loir!

Voila, l'ancien rideau de fer est franchi et je suis maintenant dans les anciens pays communistes. On devine la frontiere par de vieux miradors où des jeunes soldats slovaques tuent le temps en fumant et discutant, et par des grosses taupinieres avec des sorties de ventilation montrant qu'il y a une espèce de ligne Maginot la dessous. J' ai l'impression de me retrouver en Siberie avec du bitume tout cabossé sur les routes (mais qui au moins sont droites et savent ou elles vont...), même configuration des villages aussi avec des palissades à 20 mètres de la route et des rangées de garages avec des portes blindées . Tout est un peu déglingué comme là-bas, les gens ne sourient pas pour la forme ( moi non plus...) mais me disent en levant le pouce qu'ils apprécient ce que je fais.

Même les jeunes ne parlent pas anglais mais on se débrouille.

Les vieilles Lada, Skoda, Jigulis ont remplacées les belles BMW, bref je suis bien et Magic aussi, qui aime ces longues lignes droites ou il faut marsouiner sur le bitume inégal. Caractéristique aussi des anciens pays communistes : les gens ont une très mauvaise notion des distances et peuvent vous envoyer sur une fausse piste sans faire exprès. J' en ai fais l'experience hier avec un détour de plus de 30 km encore dans les lagunes du Danube. Je suis arrivé juste a temps pour le match  France / Italie dont tout le monde se foutaient pas mal du résultat ici. Zidane a montre que c'est un type entier et pas un calculateur et c'est un pied de nez à cette médiation forcenée où il était présenté comme un dieu 2 heures avant, en tout cas c'est mon avis. Bravo Zizou, l'italen t'a surement fait une vacherie, en geste ou en parole...  

Je suis dans un super Internet café près de la frontiere hongoise que je vais passée tout à l'heure. Budapest est seulement à une centaine de km. Il fait super beau et j'étrenne les sandales Shimano à fixation automatique qui sont géniales, ma seule crainte est de prendre une guêpe entre les doigts de pied!   

Repost0
8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 06:11
Enfin une connection Internet grace à Gurwan, breton de Saint-Brieuc qui m´a hébergé après un contact tardif. Je suis arrivé à Vienne mercredi soir 6 juillet après avoir longé le danube pendant plusieurs jours . Des centaines de cyclistes avec bagages sur la piste cyclable longent le fleuve de chaque côté. Le Danube était une petite rivière en Allemagne, c´est maintenant un fleuve immense. Il n ´est pas bleu mais plutot vert et parcouru par de grosses péniches.
2300 km depuis Brest déjà, je ne pensais avoir que 2060 km à Vienne, mais il y a des détours. Le vélo marche superbement bien, les bruits suspects de pédalier ont disparu...Magic a des adeptes qui veulent l´essayer:







Je commence à dormir à la belle étoile. C´est génial de voir les étoiles tourner lentement dans le ciel et de reconnaitre les constellations. La première nuit à Vienne fut passée sur une ile au milieu de la ville, mais une attaque de moustiques m´a obligé à déguerpir à 2 heures du matin. Voila ce que c´est de ne pas monter la tente...
Les autrichiens sont des gens super cool, pas pressés et toujours prêts a aider. L' écologie est très importante pour eux; ils ont construit une centrale nucleaire pour décider ensuite de ne pas l´utiliser. Vienne est une ville magnifique et très bien entretenue, elle respire les fastes de l´empire austro-hongrois du siècle dernier.


C´est les vacances, je n´ai pas l´habitude de voyager dans ces conditions mais des conditions plus difficiles vont certainement arriver. Aujourd´hui je pars vers Bratislava, capitale de la Slovaquie puis ce sera la Hongrie durant plusieurs jours. Grace a Gurwan, tout est  à nouveau propre dans les sacoches! 
Ésperons que la France gagne demain soir, il faut que je trouve un drapeau francais pour Magic.

Repost0
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 13:24

Je viens de quitter Munich, direction Vienne en Autriche. Munich est vraiment une ville superbe, le "english garden" vaste espace vert au nord de la ville, la cathedrale, la riviere Isar ou les munichois se baignent sur les rives en pleine ville. Tout le monde se ballade en velo ici, on a des progres a faire....

Bravo la france, on a eu raison de ne pas tuer notre ours! Munich mercredi sera j´ éspere couvert de maillots francais, je ne peux rester scotche 4 jours a attendre.

Je viens de transmettre un gros paquet de photos a Loic par E-mail

Repost0
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 09:03

Hier matin sous un beau soleil d´apres orage, 50 km a fond pour rejoindre Dachau, petit hommage a des milliers de victimes. Dachau est une tres belle ville qui respire le bien-etre et la bonne humeur, situee a 15km au nord de Munich.


L´ immense camp de concentration est toujours la, pour le souvenir. "Arbeit match frei" (le travail rend libre) est la sinistre bienvenue sur la porte du camp. Dachau est le premier camp de concentration nazi, ouvert des 1933 pour les dissidents allemands. Tout est parti d´ici et a ete teste ici: l´amenagement des barraques, les chambres a gaz, les fours crematoires, les experiences medicales, les methodes supremes d´avillissement.... 34 barraques de 100m de long sur 10m de large contenant chacune jusqu´a 2000 detenus ( 68000 au total!) dans des conditions inimaginables: faim, maladies, terreur permanente, des milliers de morts qui partent en fumee dans la barraque X a l´autre bout du camp... Receuillement dans l´immense cours d´appel ou les detenus etaient debout durant des heures par tous les temps, c´est terrifiant.
Beaucoup de groupes d´éleves parmi les visiteurs, le regard effare, les yeux embues de larmes. IL FAUT GARDER LE SOUVENIR POUR EVITER DE RECOMMENCER.

La vie continue: route plein sud vers Munich ou j´arrive pour la deuxieme mi-temps du match Allemagne-Argentine, je m´arrete a plusieurs terrasses de cafe avec des grands ecrans, l ´Allemagne l´emporte a ma 4 eme biere ( 4 penalty aussi!) .
Ce soir France-Bresil, " Ca va etre dur" me disent les allemands , sans doute pour ne pas me decourager completement, mais ne vendons pas la peau de l´ours...car nous n´allons pas le tuer...
Repos aujourd´hui ou je vais visiter la ville avec Magic tout fringuant sans ses sacoches! Plein de maillots bresiliens, pas vu un maillot francais encore!

Repost0
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 07:52

Trombes d´eau hier sur la Baviere:refuge dans une maison d´handicapes ou jái passe la nuit . Les allemands sont vraiment super, je návais pas eu cette impression il y a 10 ans. Beppo, ours globe trotter qui sétait echappe dún zoo en Italie et avait parcouru les Alpes pour venir en Baviere vient détre abattu car juge trop dangereux par les autorites, 80% des allemands sont furieux et disent que les ours vont se venger et lállemagne va perdre contre l´argentine ce soir:::: a suivre...

Tout est sec ce matin, je vais reprendre la route
Repost0