Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2006 5 19 /05 /mai /2006 16:26

Le week-end dernier, test en vrai grandeur sur 3 jours (250 km) sur la cote nord du Finistère et les Monts d' Arrée. Le vélo fait 46 kg (15kg pour le vélo + 31 kg de bagages), c'est pas mal car il faisait 52 kg au départ du Tour du monde précédent, mais il faudra "limer " encore... Le panneau solaire marche bien et est très pratique à monter.

La nouvelle tente Helsport (norvégienne) par contre ne me satisfait pas du tout  (trop de piquets!) et est repartie au Vieux campeur pour ètre échangée contre une tente francaise à 3 piquets. Le GPS est tombé en panne! Moi qui avait préféré un Garmin au Magellan de Thalés (mon employeur) pour des raisons de fiabilité! Retour à l'envoyeur aussi! Je suis super satisfait de Magic et de ses roues neuves à jantes céramiques: une souplesse de freinage au top!  

Repost0
9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 17:42

Eh oui le temps passe vite, J-32 aujourd'hui! Parachutisme le week-end dernier, l'idéal pour "sortir" de la préparation du voyage qui commence à me prendre la tète. On a fait du VR18 à l'aérodrome de Vannes Meucon à partir de 2 avions Pilatus. Pour les non initiés, c'est faire des figures à 18 parachutistes en chute libre en partant d'une altitude de 4500 mètres, les 2 avions volant en formation serrée.

J' aurais certainement des occasions pour sauter durant le voyage car ce sport est pratiqué dans beaucoup de pays. 

 

 

 

 

La préparation avance mais je m'éparpille un peu...Les vaccins (fièvre jaune, ancéphalite japonaise, rage, typhoîde, tetanos, polyo....) sont pratiquement terminés. J 'ai enfin trouvé des jantes neuves avec revètement céramique, elles ne se fabriquent plus (car les VTT de compétition ont maintenant des freins à disques...) mais MAVIC en avait une paire en stock, elles permettent un freinage efficace mème par temps de pluie et une usure minimale des patins, bref je suis heureux!!!!  Je me rends compte à l'importance que prend pour moi ce "micro-évènement" que je suis déjà dans mon voyage...

Demain je rencontre à nouveau la classe de CM1/CM2 pour faire plus ample connaissance, les fiches sont très marrantes, en résumé: les garcons n'aiment pas les filles et réciproquement, les araignées et les épinards n'ont pas la côte, le sport occupe une place de choix, la pluspart ont déjà une idée précise de leur futur métier...     

Repost0
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 12:46

Premier cyber-café!!

Eh oui les Cyber cafés existent aussi dans le Finistère, celui-ci n'était pas répertorié sur Internet mais une belle pancarte m'a permis de le touver.

Test du matos durant 2jours. Hier c'était le grand beau temps sur la Bretagne, 95 km sur la cote nord du Finistère: les plages, les vaches, les chevaux, les champs d'éolienne qui fleurissent chez nous...Les sensations sont vite revenues, une potence règlable m'a permis de trouver une position très cool un peu plus relevée: ce sera meilleur pour admirer le paysage, un peu moins bon pour la vitesse... faut savoir ce qu'on recherche!  Quel régal de rouler en écoutant la musique en stereo sur le MP3.

Nuit humide sous la tente à Lannilis (elle est rincée, je vais devoir la changer) mais les oiseaux étaient là au réveil, deux piverts se donnaient à coeur joie. Petit dèj avec le nouveau réchaud à essence, ha làlà toujours ausi capricieux au démarrage mais c'est le prix à payer pour une meilleure autonomie que le gaz. Aujourd'hui c'est la pluie, une bonne occasion pour vérifier l'étanchéité du matériel durant 100 km vers Brest

Repost0
25 mars 2006 6 25 /03 /mars /2006 15:44

Mardi 24 Juin 1997, 7900 km depuis le départ de Brest le 15 Mars dernier. Je viens de passer 3 jours à Novosibirsk, qui veut dire "Nouvelle Sibérie", chez Vitaly Ingénieur réputé dans les Plasmas. Vitaly habite Academgorodok dans la banlieue de Novosibirsk, c'est un peu la Silicon Valley russe. Il m'avait donné par Internet les coordonnées Latitude/Longitude précises de chez lui, mon GPS m'a amené au pied de son immeuble. Ce matin Vitaly a tenu à m' accompagner avec sa Jiguli ( la 2CV russe) jusqu' à la sortie de Novosibirsk, vers l'est...

Il vient de faire demi-tour lorsque j'entends le bruit caractéristique d'un hélicoptère qui lutte avec l'altitude. Réflexe de parachutiste, je le suis des yeux et ne tarde pas à voir 4 petits points noirs en chute libre, les parachutes sont vite ouverts et un "canop" à 4 prend forme. Je rèvais de faire un saut en Russie, voilà l'occasion. Je quitte la trans-sibérienne pour me diriger vers la zone de posé des parachutistes, c'est loin! sur ma carte US au 1/2000000 je vois un aerodrome "North East N°663", une base militaire probablement ...Il n'est pas facile de rejoindre un point estimé à l'horizon par la route, car elle ne suit jamais la direction voulue et il faut donc "intégrer" les changements obligés de direction. Je demande plusieurs fois  "aerodrroom?" mais on fait semblant de ne pas connaitre, bizarre.. Je trouve finalement une longue palissade de barbelés, c'est la Base! je la longe sur au moins 2 km et tombe sur une guérite au milieu de nulle part avec un jeune soldat qui fait sa sieste. J' y vais au culot, je sort ma licence de parachutiste avec le liseré  bleu/blanc/rouge en haut à gauche, ça jette! "Moi Fransouz parachutist, competition dans aerodrom", il voit et reconnait le drapeau français sur le vélo. Il prend le téléphone, "Bon c'est cuit" me dis-je! Miracle, il entrouve une porte de barbelés qui couine de stupeur et me fait signe de rentrer sur la Base en me montrant au loin les installations!

Incroyable, je remonte à vélo une sorte de taxiway  latéral sur au moins 2 km, la piste est énorrme! 200 m de large? elle va jusqu'à l'horizon.  Bientôt j'apercois des chasseurs Sukhoy et des bombardiers lourds alignés sur les parkings, je passe tout près... ai-je le droit de regarder? Je me dirige vers un petit batiment plus coquet que les autres avec une large baie vitrée, un type me voit de l'intérieur et fait signe à ses potes, il doit leur dire "Eh les gars? regardez là dehors, une apparition.." Il sort, c'est un pilote en combinaison de vol, il me dit en regardant le drapeau  "Normandie Niemen? Bienvenue!" et m'invite à rentrer. Je suis dans le mess des pilotes d'essais d' une base russe ultra secrète. Ils sont éberlués par mon périple à vélo (surtout par l' état impeccable de Magic après 7900 km!) et m'invitent à prendre d'abord un bain dans leur piscine chauffée.  

Je peux sauter en parachute? "Da Da pas de problèmes", combien ça coute? éclat de rire général. Il est 16 h, on prévoit un saut de MI-8 vers 17h avec la SMPS locale, on sera 5 pour un petit VR  je sens qu'on va bien rigoler! On me prète une belle combinaison kaki et un "tout dans le dos" de bon aloi, ca baigne! La préparation du saut est minimale: altitude 3000 mètres, sortie en libre, étoile à cinq, on admire la taîga, séparation à 1000 mètres et chacun pour soi!

Le MI-8 est en descente puis se dirige vers le parking, kakoi? 5 minutes plus tard le verdict tombe: problème de carburant (frelaté comme la vodka?), cest fini pour aujourd'hui. " François, si tu peux rester on sautera demain?" me dit Slava, tu parles que oui! j'ai tout mon temps!
La soirée sera mémorable, Sacha un des meilleurs pilotes russes de Sukhoy  va faire les courses et rentre les bras chargés de victuailles et de vodka. On passe des films de vols d'essai, vol supersonique à 20 mètres au-dessus de la taïga, je leur parle des derniers simulateurs de vol de chez nous, on chante et on boit car une bouteille de vodka ne se rebouche pas. Puis on passe aux cours d'aérodynamique, pour Sacha le Rafale à une charge ailaire trop importante, il ne fera pas le poids devant un Sukhoy 34. "Et le salut du Cobra? c'est pour quand en France?" me demande Slava, " Laisse nous faire voler nos avions en marche avant pour l'instant " que je lui dis, déjà bien bourré...J'ai ensuite l'honneur de partager le dortoir des pilotes d'essais, eh oui 20 lits en 2 rangs avec la photo des As de la base  à l'entrée. " Francoaas, tu es le premier étranger à venir dormir ici, tu ne le diras à personne ?"  Promis Sergueî, mais aujourd'hui il y a prescription!

 Mauvaise nouvelle le lendemain matin: le problème d'essence est résolu mais il n'y a pas de pilote d'hélico disponible avant 16h ce soir. Je reste, comme hier j'ai tout mon temps!.

Yakos est responsable de la sécurité des Pilotes (sièges éjectables, parachutes, équipements de survie...), il me fait visiter son labo et son magasin. Une éjection en pleine Sibérie par -40° en hiver n'est pas une partie de plaisir, il me montre tout ce dont dispose le pilote: petit tente, carabine, de quoi faire du feu, émetteur radio.... A midi, les pilotes décident de m'emmener avec eux à la cantine de la base et me donnent le laissez -passer de l'un d'entre eux. Durant le repas, je sens des yeux qui me dévisagent: les agents de securité de la base. De retour au mess, Yakos me dit : " Tu as 10 minutes pour préparer tes affaires, on a la Sécurité sur le dos et ils ne sont pas contents..!". Et me voilà refaisant le taxiway en sens inverse avec une voiture devant et une voiture derrière, aucun pilote n'a eu le droit de m'accompagner. J'espère qu'il n' y aura pas de sanctions. Pas de sauts en parachute sur la Sibérie mais que c'était chouette. Comment ai-je pu rentrer dans cette base? Par la magie du voyage à vélo! pas vrai Magic? Allez cap à l'Est vers Krasnoyarsk ...     

Ci -contre le Sukhoy 34.

           

Repost0
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 22:54

La Maison de retraite "La Source" fait partie de mon quartier de Lambézellec comme l'école St Laurent. Vous connaissez la chanson " Viens faire un tour à Lambé" ? eh bien n'allez pas plus loin,c'est ici. Mon objectif est de rapprocher les générations (3 générations d'écart) autour de ce voyage en organisant des rencontres entre les élèves de CM2 et les personnes agées.                                                                                                               

 J'ai planté la tente devant la salle de restaurant avec divers ustensiles pour montrer le coté spartiate mais fonctionnel du voyage à vélo en complète autonomie. " C'est fou comment on peut vivre avec peu de choses" me dit Mauricette animatrice, eh oui et en plus c'est confortable, c'est pas pour rien que ma tente s'appelle "Sheraton". J'aurais mème un siège cette fois ci, replié il fait 40 cm de long, 5 cm de diamètre et pèse 400 grammes. Le chat de la maison ne s'est pas trompé, il a élu domicile dans la tente pour la journée.

Après l'incontournable "gouter de 4 heures", trente personnes ont participé à l'entretien ( 27 femmes et 3 hommes, proportion normale des maisons de retraite!) qui sera suivi d'un diaporama du premier voyage. J'ai été touché par l'ambiance chaleureuse et les nombreuses questions: ètes vous parfois fatigué? Vous arrive-t-il d'avoir peur? combien de crevaisons? Comment vous nourissez vous? Votre famille ne vous a-t-elle pas manqué?....

 

 C' est une belle récompense que de faire voyager des personnes qui ne quitteront plus leur fauteuil roulant. Rendez-vous est pris pour une autre visite avant mon départ le 10 juin.  Une carte du monde sera affichée dans le restaurant avec un petit vélo qui suivra ma progression. Ce blog et les cartes postales permettront également de garder le contact.

Repost0
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 17:02

La classe de CM1 de l' Ecole St Laurent de Lambézellec (qui serait donc en CM2 l'an prochain) va suivre mon voyage à travers ce Blog, nous allons aussi échanger des E-mails et des cartes postales. Cette classe sera "couplée" avec la classe équivalente de l' Ecole Française de Téhéran en Iran qui compte 5 nationalités différentes, ils vont travailler sur des sujets communs liés à mon voyage. Je serai à Téhéran fin Septembre prochain et ferai bien sûr une halte à l' Ecole Française.

Après une première prise de contact rapide il y a 1 mois, cette visite de 1 heure (13H30 à 14H30) était l'occasion de rentrer dans le vif du sujet! J'avais préparé un plan de présentation mais les questions ont vite pris le dessus...Monique qui va faire l' étape australienne du voyage m'accompagnait. Magic a retrouvé toutes ses sacoches pour l'occasion et son tableau de bord fourni: GPS, compteur km, compas, indicateur de température, cardio-fréquencemètre...

    

Les premières questions étaient déjà sur le tableau:

- Comment faites-vous pour ne pas ètre trop chargé? Le poids est l'adversaire principal du voyage à vélo, pour le cycliste (qui perd vite ses kilos!) et pour le vélo (il faut se délester de tout ce qui est inutile). Les éléments les plus lourds: la tente (1.8 kg) et le duvet (1.4 kg), pour le reste le poids habituel est de 300 à 500 grammes (appareil photo, chaussures, GPS, réchaud etc....). Mais 500 gr x 10 = 5 kg! et l'addition monte très vite. Il faut ètre intraitable: le minimum de vètements (mais qui sèchent vite!), très peu de pièces de rechanges, du matériel léger (et donc souvent cher) pour tout. 

- Combien pèsera votre vélo?: Magic fait 9 kg tout nu, 14 kg avec portes bagages/garde-boue/éclairage/porte-bidon...Les sacoches avec bagages font 25 kg environ, ce qui fera donc 40 kg en tout sans nourriture et eau. J'essaie de ne jamais dépasser 50 kg pour le vélo, pour moi le poids se stabilisera vers les 68 kg.

-   Est-ce le mème vélo que lors du premier voyage en 1997/1998? Oui c'est le mème VTT Cannondale, mais tout ce qui tourne et qui bouge a été changé (Voir Article Magic)

- Comment vous est venue cette idée? En voilà une question qu'elle est bonne! Voir article " Pourquoi un autre tour" ou je n'apporte pas vraiment la réponse non plus... J'ajouterais ici ce que disait  le grand voyageur Nicolas Bouvier: " Un voyage se passe de motifs, il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-mème. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait, ou vous défait..."

- Connaissez vous des amis pour vous héberger? Non pas encore, mais ils vont apparaitre au fur et à mesure de la route et vont faire des petits. Ca va devenir une génaration spontannée mais il va falloir que je sème quelques graines avant de partir.  

- Dans combien de pays passerez vous? 27 je crois, voir itinéraire dans "Préparation". Ca fera en tout près de 40 000 km sur les 5 continents.

-Allez-vous sur les grandes routes? Pour faire de longues distances on ne peut pas rester sur les petites routes de campagne, on n'avance pas et on se perd très vite car les cartes ne sont pas assez précies et on ne peut pas garder l'oeil sur le GPS en permanence... Donc il faut prendre les grands axes et parfois les autoroutes (normalement interdites), mais j'aime bien me frotter aux camions!

- Comment ferez vous pour vous nourrir? On ne peut pas emporter la nourriture pour 2 ans! Donc il faut se nourrir avec ce qu'il y a dans le pays qui d'ailleurs est souvent très bon. Avec en plus quelques paquets de "noodles" (nouilles chinoises) en réserve au cas où.

-Comment vous repérerez vous?   (sans faute!!) Avec cartes (échelle 1/1000000 suffisante, ca fait 1cm pour 10 km)), GPS si nécessaire et compas dans les villes pour trouver la sortie...Le problème est parfois de pouvoir lire les panneaux, en Chine par exemple.

-Savez-vous parler la langue du pays ou vous allez passer? Je connais le français, l'anglais et le Breton! L'anglais est la langue "internationale" qui permet de se débrouiller partout. Ne pas parler la langue n'est pas dramatique, il y a les gestes, les cartes que l'on montre, les photos, les petits bouquins Berlitz qui sont très bien fait, mème pour la Chine!

Plein d' autres questions ont suivi, toujours pleines de bon sens. Les enfants savent vraiment se mettre en situation dans une aventure qu'ils arrivent très bien à imaginer, peut-ètre parcequ'ils ne sont pas pollués par plein de soucis extérieurs?  "François, j'aimerais bien faire ce tour du monde avec toi" est venu me dire un garcon ( dont je vais retrouver le nom) avant de partir, le cadeau de la journée!  

Nous allons nous revoir en Mai avant le départ. Merci au Directeur Mr Galiou et aux maitresses Blandine Even et Nathalie Bizien d'avoir participé activement à cette visite.

 

Repost0
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 16:08

Voila 4 jours que j'ai débarqué à Belgrade en avion. Magic a raté la connexion à Roissy et est arrivé le lendemain dans un colis défoncé. En colère, j'ai planté ma tente la nuit venue dans l'aéroport , planqué derrière un petit buisson. Après 2 jours de route en Serbie ou j'ai pu me rendre compte de la popularité intacte de Milosevic, me voici en Bosnie Herzegovine. Hier soir j'ai été invité dans la maison (en construction) d'un jeune couple bosniaque : la ravissante Adisa a fui en Suisse durant la guerre et parle parfaitement francais, rattrappée par le mal du pays elle est revenue en 2001 et a succombé au charme de Damir. Admira a 6 mois et est chouchoutée par sa grande soeur de 2 ans. Hier soir avec les voisins nous avons bu beaucoup de bières très tard sur la table de camping en ciment. Toute le vallée a été détruite par les chars serbes en Juillet 1995 (il y a seulement 10 ans!), les maisons ont été passées au lance-flammes et les hommes massacrés. Les femmes et les enfants de moins de 12 ans ont été épargnés pour faire croire à un fait de guerre alors que c'était un génocide organisé... Mais a coté des maisons brulées, on reconstruit maintenant partout et on veut croire dans un avenir de paix.

Je suis réveillé à 7 heures par les gasouillis d' Admira et le... tonnerre, dehors il pleut très fort, rude journée de vélo en perspective! Damir a mis son costume de serveur, il travaille dans un resto voisin, Adisa toujours aussi élégante dans une robe longue. Après un bon petit déjeuner, j'enfile mon costume "Goretex" et je pars sous la pluie le coeur battant pour Srebrenica. A Bratunac , grosse citée dortoir, je prends à gauche pour monter vers Srebrenica : 11000 bosniaques sans armes ont été massacrés en 3 jours la-bas par les soldats serbes. Un mémorial de 600 tombes de terre attend les autres corps disséminés dans des charniers éparpillés dans la montagne.  Magic a le drapeau en berne, nous essayons comme nous le pouvons de rendre hommage aux victimes. Je lis sur les tombes: 19975/1995, 1981/1995 (14 ans!)  En face du mémorial, une grande usine désaffectée, c'est la que se trouvait la garnison hollandaise de l'OTAN chargée de protéger les Bosniaques et qui n'a pas bougé durant les 3 jours de massacres à 7 km de là. La route qui monte à Srebrenica est complètement sinistrée: des usines rouillées à l'abandon, ca me rappelle la Russie...Les jambes lourdes, j'arrive enfin à Srebrenica, il pleut toujours, la ville ressemble à une station de sport d'hiver délabrée, coincée entre les montagnes, une véritable souricière pour un chef de guerre....Certains ont pu s'échapper en escaladant des versants abrupts et se sont cachés des jours dans les forèts, ètre retrouvé par les Serbes voulait dire la mort immédiate, je n'aurai plus jamais peur sous ma tente...L'hotel de ville est complètement délabré, la ville d'une tristesse inouie.

 Je ne comprends pas qu'une ville qui a tant souffert soit laissée comme ça à l'abandon, ou va donc "l'aide internationale"?   Je rencontre sur la grand place Alija qui parle anglais, je lui propose un café, nous allons dans le resto de son ami qui a réussi à échapper au massacre : il a depuis les cheveux blancs et a vieilli de 10 ans. Il reste pessimiste sur l'avenir de la ville, les serbes reviennent en force (incroyable!!) alors qu'ils ne représentaient que 25% de la population en 1995.  Hassan, un grand gaillard de 18 ans (il avait 8 ans en 1995) arrive avec un superbe VTT "Trek" offert par un soldat hollandais de la KFOR, il est passionné par Magic et tous ses bagages! " Moi aussi je ferais le tour du monde !" me dit-il, très émus on tombe dans les bras l'un de l'autre. Je suis le premier cycliste voyageur qu'ils voient depuis la guerre, ils sont heureux et moi aussi... Un journaliste arrive ,je leur demande: "c'est le téléphone arabe", on se marre un bon coup! Demain j'aurais ma tronche dans le journal de Srebrenica. Hassan m'accompagne avec son Trek dans la montée du col au dessus de la ville d'où le malheur est venu, toutes les maisons sont brulées bien sûr! Sale guerre! A mi-col, on se quitte, ça grimpe fort, je suis triste et fatigué, le cauchemar de Srebrenica me tétanise les jambes. Il est 13h, je m'arrète pour manger, je m'écarte un peu de la route dans la forèt et je me rappelle que ca peut ètre miné: putain de guerre, tu vas me lacher? La nature est si belle par ici, les camps de concentrations en Allemagne étaient aussi au milieu de forèts magnifiques...La route goudronnée fait place à une piste de terre rouge mais le soleil est revenu. J'ai de quoi manger pour ce soir, je mettrai le bivouac au milieu de nulle part. Demain sera un autre jour, direction Sarajevo....

Repost0
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 10:44

Magic est un VTT Cannondale tout aluminium, beaucoup diront que c'est un choix risqué car en cas de casse il est très difficile de souder l'aluminium (soudure sous argon). J'ai pris le risque pour la légèreté, après 30 000 km de bons et loyaux services, Magic est toujours vaillant. En plus il est beau, vous ne trouvez pas?

Au fait pourquoi "Magic"? parceque c'est Mon Ange Gardien Inter Continental! Si j'avais essayé de traverser la Sibérie en gros 4X4 ou en moto rutilante, je ne serais pas là pour vous raconter des histoires! Paroles de Gaï (nom des policiers russes). 

VTT ou vélo de route? Les voyageurs au long cours ont leur religion la-dessus. Le choix dépend beaucoup du type de route que l'on doit affronter, je suis convaincu qu'un vélo de route aurait "explosé" sur les pistes infernales du désert de Gobi. Le VTT est plus solide et aussi plus ludique pour se ballader (sans sacoches) dans les villes en sautant les trottoirs... Les roues sont les pièces les plus importantes, elles doivent ètre  "indestructibles " , imaginez vous un gros nid de poules à pleine vitesse avec plus de 30 kg de bagages...L'équipement (freins, dérailleurs, transmission, pneus..) doit ètre aussi au top pour assurer la meilleure fiabilité et diminuer l'usure. L'usure est malgré tout irrémédiable, l'expérience montre que la durée de vie des meilleurs pneus ( Schwable Marathon) est d'environ 10000 km, un peu plus pour la transmission (chaine, plateaux et pignons) à condition de la nettoyer et la lubrifier régulièrement. Etre en bonne santé et avoir un vélo qui marche sont les deux conditions du plaisir du voyageur, après une chute on regarde d'abord l'état du vélo!!

Les portes-bagages pour les sacoches doivent aussi ètre très solides, une rupture et c'est la galère assurée avec des bouts de fil de fer, ca ne m'est jamais arrivé...

Le reconditionnement de Magic: Pour entreprendre ce nouveau tour de près de 40000 km, tout ce qui tourne ou bouge a été changé: roues, transmission, axes de pédaliers, dérailleurs arrière, direction, pédales, gaines et cables de commande. Je pensais pouvoir conserver les jantes MAVIC céramiques auxquelles je tenais tant, mais les oeillets de fixation des rayons étaient corrodés..  

 Je tiens à remercier ici Laurent Lecorre. Laurent était il y a 9 ans le patron de Torch' VTT à Brest, il avait déjà fait le tour du monde à vélo, il  m'a été d'un grand conseil et d'une aide précieuse pour équiper Magic du top du top. Laurent est un passionné de vélo qui travaille maintenant pour les équipements HOPE dont je vais équiper Magic pour ce nouveau tour.

Merci aussi à Ronan et Benoit de Torch'VTT pour le travail de reconditionnement sur Magic     

 

   

Repost0
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 10:32

Irlande le  25 Mai 2003 à 10H22 sur la Nationale 11 entre Rathdrum et Rosslaire:  (Extrait du carnet de route)

Skyrat, un petit rat musclé, a déboulé du talus sur ma gauche pour traverser la Nationale. Il a été surpris par mon vélo (qui ne fait pas de bruit) il a freiné des 4 pattes et a fait demi-tour. Au mème moment un gros poids lourd me croisait à toute allure dans un bruit d'enfer: je venais de sauver la vie de Skyrat  et j'étais très heureux.

Croa le corbeau avait tout vu et il a sermonné une fois de plus Skyrat pour son imprudence. Ratichon, le grand copain de Skyrat habite de l'autre coté de la nationale 11 et régulièrement Skyrat traverse pour aller jouer. Il ne comprend pas pourquoi "les singes qui parlent " ont fabriqué ce long ruban noir au milieu de son territoire, ca pue tellement que l'herbe ne pousse mème pas dessus, le pire c'est ces trucs bizarres qui glissent dessus très vite en faisant beaucoup de bruit, la nuit ils ont des gros yeux jaunes et c'est encore plus effrayant... Skyrat voudrait déménager de l'autre coté du "ruban qui pue" mais sa mère ne veut pas car l'école est bien meilleure de ce coté ci. Skyrat lui se fout de l'école, ce qu'il veut c'est aller jouer avec Ratichon. Alors Croa le corbeau continue à avoir très peur, il se met dans l'arbre au bord de la route pour vérifier que la voie est libre, en cas de danger il pousse de grands cris mais Skyrat n'écoute pas toujours, un jour il n'y aura peut-ètre pas de cycliste...  

 

Repost0
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 23:49

Aujourd'hui jour J-90. Le cap des 3 mois restant est passé, j'ai l'impression qu'il faut passer à la vitesse supérieure!  La préparation de ce deuxième tour me parait plus laborieuse que le premier, ceci est du principalement à la masse énorme d'informations disponible sur le Net : informations sur les pays traversés (site Lonely Planet et autres), climat le long de la route (meteoconsult), vision du parcours à partir de photos satellites (google.earth), des centaines de sites de voyageurs....L'objectif est-il de réaliser le voyage avant de l'entreprendre?  Il faut laisser la place à l'imprévu qui de toutes facons prendra très vite le dessus.

Itinéraire:

Je décide finalement de m'éloigner du Net et d'utiliser mon vieil Atlas papier qui a déjà servi il y a 9 ans. Le curvimètre électronique s'avère très pratique pour évaluer les distances sur des cartes qui sont  à des échelles différentes. La première partie du voyage sera la plus grande diagonale de notre planète reliant Brest à Sydney : 24000 km de vélo avec environ 1300 km de bateau pour traverser la mer de Timor vers Darwin en Australie. La traversée de la Birmanie (Myanmar) restera probablement interdite, dans ce cas je prendrai un vol Calcutta / Hanoi pour rejoindre Bankok par le Vietnam et le Laos. Je prévois un an pour rejoindre Sydney, la distance correspond à mon premier tour du monde ou j'avais mis 333 jours. Après la traversée du Pacifique en bateau de Sydney à Valparaiso, la deuxième partie du voyage comprendra 8500 km en Amérique du Sud pour relier Recife sur la cote atlantique. Après la traversée de l'Atlantique en bateau de Recife à Dakar, la dernière partie du voyage sera une remontée de l'Afrique vers Gibraltar , puis l'Espagne et enfin la France pour rejoindre Brest.   

 

Pays

Ville

Km

Date   

France Brest 0 10 juin 2006
Allemagne  Munich  1620  5 juillet
Autriche  Vienne  2060  12 juillet
Hongrie  Budapest  2360  16 juillet
Roumanie  Bucarest  3240  31 juillet
Bulgarie  Burgas  3600  6 aout
Turquie  Istambul  3850  10 aout
Iran  Teheran  6630  22 septembre
Pakistan  Lahore  9640  10 novembre
Inde  New Dheli  10200  18 novembre
   Calcutta  11800  13 décembre
 Calcutta / Hanoi              par avion    
Vietnam Hanoi  11800  16 décembre
 Laos  Savannaketh  12800  30 décembre

 Thailande

 Thung Song  14260  22 janvier 2007
Malaisie  Kuala Lumpur  15010  04 février
Singapour  Singapour  15560  16 février
Indonésie  Jakarta  17160  14 mars
   Bayawa  18700  08 avril
Bayawa/ Darwin par bateau    
Australie Darwin  18700  16 avril
  Alice Springs 20300 10 mai
  Sydney 23550  30 juin
 Sydney/ Valparaiso  par bateau    
Chili Valparaiso 23550  07 aout
Argentine Buenos Aires 26480  22 septembre
Uruguay  Tacuarembo  27000  30 septembre
Bresil  Recife  32000  16 décembre
 Recife / Dakar  par bateau    
Senegal  Dakar  32000  06 janvier 2008
Mauritanie  Nouakchott  32600  15 janvier
Algérie  Tindouf  34250  11 février
Maroc  Tanger  35900  08 mars
 Tanger/cadix  par bateau    
Espagne Madrid 36600 23 mars
 France  Bordeaux  37360  04 avril
 ARRIVEE  Brest  38100  15 avril

   

 

 

 

 

 

 

Repost0