Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 21:22
Pour passer le temps dans un aeroport...

Il y a quelques semaines je demandais á une sympathique patronne de petit resto, au Paraguay je crois, " Senora , mais quelle est la différence entre un Motel et un Hotel?". Elle m´a regardé avec anxiété: " Mais senior, un hotel c´est fait pour dormir (avec geste á l´appui: les deux mains jointes sur l´épaule et la téte posée dessus) et un Motel c´est fait pour b..s.. (avec geste á l´appui aussi que je vous laisse deviner). Ahhh! fais-je avec le regard ahuri d´une poule qui vient de trouver un couteau : " Comprendo! voila pourquoi on paie le Motel á l´heure et l´Hotel á la nuit, avec normalement le petit déjeuner inclus!". Le prix de l´heure en Motel est variable, c´est moins cher en heures creuses (10h á 18h) comme pour l´électrécité mais c´est pas les mémes heures . Il y a des Motels ***** avec piscine et jacuzi et des Motels sordides á 2 euros de l´heure, il en faut pour toutes.. les bourses.
Le Motel est une véritable institution dans toute l´Amérique du Sud: il y a les couples réguliers qui viennent pour échapper de temps á autre à le promiscuité de la casa et se donner une illusion de luxe, et bien sur les couples irréguliers.
La grande qualité d´un Motel c´est la discrétion et il est construit en conséquence. C´est Guantanamo en plus petit, une véritable forteresse. L´entrée et la sortie sont séparées par un mur de 2 métres de haut: il faut absolument éviter que le maire du patelin (qui rentre) ne croise le curé qui sort (je n´ai pas dit avec la femme du maire..). La porte de sortie est toujours fermée et ne s´ouvre que de l´intérieur, l´entrée est un sas á 2 portes basculantes: dés qu´une voiture rentre la premiére porte á bascule (toujours ouverte) se referme comme une gueule de mérou sur un poiscaille imprudent, ceci laisse le temps de payer á l´abri des regards indiscréts avant que la deuxiéme porte ne s´ouvre vers le paradis. 
Je me suis présenté une fois dans le sas avec Magic. " Solo?" m´a demandé le type (couleur noir foncé) au guichet , j´ai  regardé mon porte-bagage arriére et dans un haussement d´épaules j´ai dit " Ben oui!". Surpris mais trés constructif  il m´a dit:  " Y a une piscine et une douche avec jets tournants, une heure ca vous délasserait drolement!!".
Mais c´était un peu cher...on est resté discuter une demie-heure: on était en heures creuses, d´ailleurs aucun poiscaille n´est passé prés du mérou!

On appelle mon zinc....  Bon réveillon á tous!
    
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 22:16
undefinedUn grand merci á Alex et Guihermé pour leur aide a mettre Magic en boite ..aux couleurs brésilienne.C´est la plus compacte et la plus solide du voyage, il faut ca car il faut 3 avions pour aller de Recife à Dakar juste de l´autre coté de l´Atlantique.  3 jours super passés ensemble et on a pu discuter sans probléme, comme quoi quand on est sur la méme longueur d´onde!

undefinedRecife, point le plus á l´est des Amériques et Dakar le point le plus á l´Ouest de l´Afrique,c´est le trajet le plus court que je voulais pour traverser l´Atlantique. Recife est un grand port et une ville industrielle de 3 millions d´habitants, toute l´histoire de cette région est dans la vieille ville d´Olinda à 6 km plus au Nord. Ce matin sur les hauteurs d´Olinda (un Montmartre des tropiques..) je regardais l´Océan en face et la ville en dessous avec ses multiples églises et ses riches maisons coloniales, j´imaginais les bateaux qui arrivaient ici de Dakar ou d´autres ports africains avec leur cargaison d´esclaves. Donc l´Eglise catholique a cautionné tout cet ignoble traffic ? Un esclave baptisé comptant pour 1 alors qu´un homme libre mais "paien" ca fait toujours zéro ??? D´ailleurs un escalve qui s´évadait était considéré comme "fils du diable" !  Mon Dieu dites moi que je réve! 

Tchao Brasil, tchao America do Sul ! Que de souvenirs, comment vais-je pouvoir digérér tout ca?
Merci Alain pour tes conseils pour Magic, OK pour la fin de parcours...

FELIZ ANO NOVO !

Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 22:41
undefinedQuel tristesse en démontant Magic avec l´aide de Alex et Guilherme, mes mécanos bénévoles de Sao-Paulo! Il a beaucoup souffert récemment dans les Andes et la corrosion avait déjá fait des dégats avec les Ferries successifs en Indonésie. Le plus grave est la fissure dans le cadre au niveau de l´attache du porte-bagages arriére sur le wishbone, je n´avais rien vu jusqu´ici à cause de la peinture. C´est la partie que je considérais comme la plus critique sur les modifications apportées au vélo (voir autres photos dans album).
J´espére que Laurent (Lecorre), mon fidéle sponsor du premier voyage et Tourdumondiste à vélo aussi  est à l´écoute ainsi que Ronan de Torch-VTT! Qu´est ce que vous feriez à ma place? :
- Continuer comme-ca, ca devrait tenir?
- Renforcer par soudure aluminium á Dakar? Mais l´alu est trés fin (<1mm?), tout va fondre???
- Faire une bidouille avec un manchon pour renforcer ou faire un pansement avec une toile spéciale qui existe peut-étre, ou avec de la résine??? 
- Me faire expédier un nouveau cadre mais avec la méme modif? Je peux réutiliser la vieille fourche qui a une modif aussi.
- Autres solutions?
Alain (Guillerm), j´aimerais avoir tes conseils aussi

Ca me fout le moral á zéro, chaque vis enlevée avait son quota de poussiére d´aluminium! 12 ans d´age et 70000km, ca marque son vélo. Brave Magic... 
Merci pour vos messages et vos voeux, je ne pourrai pas répondre individuellement.
Merci pour toutes les infos sur les routes en Mauritanie, je commence à me faire une bonne idée mais j´ai besoin d´un Magic à 100% de sa forme.
Je prends l´avion pour Dakar  le 31 décembre et serai au-dessus de l´Atlantique pour le réveillon.
Bonne année á tous, chargeur de portable HS aussi. 

PS: Il parait que la frontiére entre le Maroc et l´Algérie est complétement fermée aux "étrangers". Si cette info est vraie, ca élimine la route de l´intérieur...  
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 00:57
undefinedHier matin à 11h38 (!), on a passé le cap des 40000 km. Ca fait un tour de la terre complet à l´Equateur, on s´est arrété sur le bord de la route: Magic a eu un bouquet de fleurs et moi une grosse biére de 600ml. Les 10000km c´était au Pakistan, les 20000 en Indonésie, les 30000 au Pérou, il n´y aura pas de 50000!!

Trés chouette cette remontée vers Recife (prononcez "Eh-si-fi" ici). Je prends parfois la route qui longe  la mer : on peut utiliser des petites barques-taxis pour passer l´embouchure des rios ce qui évite de faire de longs détours , parfois je prends la route de l´intérieur aux milieux des champs de cannes á sucre dont c´est la récolte en ce moment. 
undefinedJe suis conquis par le Brésil, les gens sont toujours souriants et trés positifs, le signe de ralliement c´est le pouce levé et on le léve  à toutes les occasions. Ce n´est qu´un geste, mais c´est fou comme il crée une dynamique et une complicité. On a parfois tendance à réduire le Brésil au "Futbol" et à la Samba, c´est pas du tout ca: les Brésiliens sont bien moins accros du foot que les Argentins ou les Péruviens par exemple, ils aiment faire la féte mais c´est des gros bosseurs!  
Les pauvres, et il y en a beaucoup, sont respectés et ont leur place dans la société: dans les grandes villes il y a parfois des favelas prés de la place centrale et ca ne semble déranger personne. Sur le bord de la route, des cabanes en feuilles de cocotiers sont regroupées autour du beau drapeau rouge de " L´Association des Travailleurs ruraux sans terre", voila une bonne utilisation des 50 á 100 métres de terre neutralisée de chaque coté de la voie. Une charge de CRS pour dégager tout ca, parait complétement inimaginable ici. L´abbé Pierre aurait eu du boulot au Brésil mais sans doute aurait-il eu à pousser moins de " Mais c´est pââs pôôssible!!".
Le Nord du Brésil est soit-disant dangereux, encore une c....... de plus! Il est plus pauvre que le Sud c´est sûr mais oh combien plus sympathique et acceuillant! Mais la pauvreté fait peur et quand elle est noire en plus....

J´arrive pas à insérer des images (tu essaies Loic?) mais il y a un album. Pas le temps de vous répondre ici ou sur le mail, mais je vous lis et ca viendra plus tard.
J´arrive demain á Recife et ca sera un peu comme un naufragé qui atteint enfin une ile contre vents et marées. J´ai hate de m´arréter et de souffler un peu.
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 23:37

undefined

La route classique pour aller de Dakar á Tanger longe le littoral de l´Océan Atlantique, cette route est toujours prise par les cyclistes dans le sens Nord-Sud car les vents sont pratiquement toujours du Nord-Est et trés soutenus (20 á 30km/h). Je dois faire le trajet dans l´autre sens , comme par hasard...Pas question de faire 3000 bornes avec ce vent dans le nez, je l´ai en ce moment depuis Rio et surtout je me souviens de la cote du Pacifique: la vitesse passe de 18-20 á 12-13 km/h, on passe 8H par jour sur son vélo pour faire moins de 100 bornes et á la longue ca rend fou...

Que faire? 
J´entends déjá certains: "Poupou, tu nous casses les c.....avec ton vélo, tu rentres á la maison et tu reprends ton parachute!". Ouais , c´est une solution mais je suis hyper tétu et je veux finir ce Tour du Monde par un belle ligne rouge de Dakar á Brest.

Vous allez m´aider?
En prenant une route plus á l´intérieur des terres (du désert en fait...) le vent devrait étre beaucoup moins fort. et peut-étre pas dans la méme direction. C´est la ligne rouge sur la mauvaise photo du dessus (en fait la route que j´ai prévu depuis le début mais que je ne connais pas) qui passe par Nouakchott, Akjoujt, Atar, Char, Zouirat (Fort Gouraud), Tourassine, Fort Trinquet, Agmar, Ain Ben Tili, et Tindouf en Algérie, ca fait environ 2000 km. De Tindouf, soit prendre au Nord-Ouest vers Agadir, soit continuer toujours Nord-Est vers Béchar en Algérie et passer de lá au Maroc, mais ca c´est pas un probléme, enfin chaque chose en son temps. J´ai besoin de savoir sur le troncon Nouakchott- Tindouf :
- Si c´est goudronné ou pas, ou par endroits...
- Les points de ravitaillements possibles: villes, villages, stations service, bédouin sur son dromadaire...
- Les vents en général...pour la pluie y aura pas de problémes!
- En gros, les températures jour et nuit en Janvier
- Le traffic: nombre de voitures et de chameaux par jour, en gros....c´est important car ils peuvent ravitailler!
Donc si certains d´entre vous sont allés en vacances par la-bas (Pierre peut-étre?) ou ont des connaissances dans le secteur ou ont trouvé un site Internet qui en parle ou connaissent le Ministre des Transports Mauritaniens ou ..., répondez-moi ici en commentaires.


FELIZ NATAO, Joyeux Noel !
Je devrais étre dans une ville qui s´appelle Messias á 250km de Recife, ca veut dire Messie probablement, quelle coincidence!

Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 22:07
Quelle ville, 200000 volts! Bravo les blacks, vous ètes venus ici en esclaves mais cette ville de 2,4 millions d´habitants est maintenant  la votre, riche de votre culture á tous les coins de rues! Musique, danses, chants, religions...vous avez réussis à faire survivre toute votre richesse! 
IMG-0737.JPGJe suis logé dans une chambre qui donne sur la place óu les esclaves étaient torturés en public, ce qui était légal jusqu´en 1835 au Brésil. Pour garder votre religion, vous aviez appelés vos dieux par des noms de Saints catholiques, car cette religion était imposée par les Portuguais et les Jésuites qui les accompagnaient . Vous avez maquillé vos techniques d´auto-défense (seule arme contre vos maitres !) par des danses acrobatiques que vous pratiquez toujours avec des fouets de jambes impressionnants. J´ai pris un plaisir fou á sillonner vos rues et á vous observer: quelle lecon de vie en société! malgré la course poursuite que je vous pardonne (on ne fait pas d´omelettes sans casser d´oeufs)! 
Salvador , nom bien choisi pour votre ville! C´est la capitale africaine du nouveau monde, on vous a amené ici les fers aux pieds, mais vous avez survécu et fait votre cette terre oú vous avez tant souffert. Chapeau bas les afro-brésiliens et bravo aussi les fils de blancs car vous avez appris et réussis á vivre ensemble méme s´il reste beaucoup à faire dans le partage des richesses. Ce qui me frappe de plus en plus c´est la fierté que vous avez tous pour votre immense pays (plus grand que les Etats Unis) , " Brasiou" comme vous le prononcez, je l´entends en longueur de temps.

Course poursuite...gagnée:
Appareil photo à la main sans la dragonne au poignet, un jeune l´arrache en courrant, course poursuite (je pense aux photos!) , 20 métres d´écart : je ne lache pas 1 métre et je hurle ( par expérience, il faut toujours hurler pour ameuter tout le monde) , il prend une ruelle en montée , je hurle toujours: 2 gars se mettent en travers et l´interceptent, il lache l´appareil, ils le laissent filer (normal) , " C´est grace à Dieu" me dit le gars en me le donnant ! C´est vrai, je l´avais oublié celui-la, tous les "spectateurs" lévent le pouce, tout le monde est content!

Transat Jacques Favre:
IMG-0780.JPGElle est arrivée du Havre depuis un mois mais il y a encore une vingtaine de bateaux aux pontons de Salvador qui attendent un cargo ou des convoyeurs pour les ramener en Europe. Steven et Ronan de Fouesnant vont ramener le bateau de Loic Poupon et Florence Arthaud. Ils m´ont gentillement invité à manger de bonnes pates sur leur bateau avec Sylvie et Alexis, des belges du bateau d´à coté. Belle soirée au clair de (petite) lune
au milieu de ces engins impressionnants dans le bruit du clapot et des drisses, c´est quand méme moins compliqué de gérer un vélo! Ronan va me briffer par Internet interposé sur les vents de la cote africaine qui seront en général du Nord est, en plein dans le nez!! 
 


    
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 00:58
IMG-0589.JPGC´est la couleur du nord- est du Brésil, quand je vois un blanc : " mais qui c´est celui-la, il a une drole de téte ce type lá..." . Région trés pauvre mais combien attachante! Les favelas de Rio sont des cinq étoiles comparées á des "abris" faits avec des couvertures de plastique noir que je vois souvent au bord de la route mais encore une fois ce n´est pas la misére et la bonne humeur est de mise. 30% de chomage, un systéme éducatif à la traine, y a du boulot.
Quelle différence avec les pays "modernes", il y a des gens partout : le long de la route, dans les villages...Faut bien aller chercher de l´eau, faire la lessive dans la riviére d´a coté, vendre de tout sur le bord de la route. On ne se sent jamais seul, on parle et on rit beaucoup aussi.

IMG-0659.JPGJ´ai longé la cote atlantique quelques jours et pris un petit bateau pour aller sur un bout de presqu´ile encore vierge avec les plus belles plages du Brésil.  Quel pied de rouler sur le sable dur tout prés de l´eau! La baignade a failli mal tourner, j´ai voulu dépassé  le shore-break pour aller gouter la houle du large, c´est parti comme un pet sur une toile cirée mais au retour je n´avancais plus. J´ai eu le temps de gamberger sec: Magic est sur la plage, quelqu´un donnera l´alerte, je vais tenir longtemps avec cette température d´eau, Bombard, le scorbut, les tortues de mer, les requins, un bateau de pécheur...

Je viens d´arriver à Salvador de Bahia. J´ai fait 300km en bus car je dois étre á Recife pour le 29 Décembre ( avion pour Dakar finalement) et je commencais a me prendre la téte avec les kilométres restant. Je n´ai donc pas vu l´Etat de Espiritu Santo car j´ai dormi 6 heures dans le car. A l´arrivée, je suis allé me confesser: 10 Pater et 10 Ave seulement pour cette grosse faute, je m´en tire bien... Passage des 40000 km pour Noël.      
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 14:24
IMG-0550.JPGSortie de Rio assez mouvementée, un pont de 14 km (interdit aux vélos) traverse toute la baie. Je n´avais pas le choix pour aller de l´autre coté, je me suis heureusement  fait intercepté par une voiture de sécurité qui m´a gentillement déposé á la sortie de la ville d´en face. La route est longue vers Recife mais il y a tout ce qu´il faut sur le bord de la route: des petits restos, des jus de fruits pressés de toutes sortes et parfois une plage pour se baigner. Je me suis mis aux couleurs du pays avec un maillot de Ronaldinho.

Les routiers brésiliens se prennent pour Ayrton Senna et adorent se faire aspirer à 3 ou 4 camions, c´est les Roads-Trains facon  Brésil et ca déplace beaucoup d´air!  Un dérapage incontrolé de semi-remorque venant en face, dans un nuage de gomme brulée,  c´est impressionnant: sauvé surement par le grand " JESUS " collé sur le pare-brise. Une vilaine queue de poisson l´autre jour par une voiture qui affichait " JESUS ME GUIDE" sur la vitre arriére. Ca vaut bien nos " Chez Popol Bar-Tabac", ca protége mieux apparemment ?
Noël approche et tous les Brésiliens (sauf ceux des favellas) vont partir en vacances dans les stations balnéaires genre Costa Brava qui défigurent la cote atlantique. Bizarre de voir des sapins de Noël au milieu des cocotiers par 35 degrés à l´ombre, Marie et Joseph avec leurs grands manteaux doivent avoir trés chauds dans leur créche. 

IMG-0558.JPGIl y a 2 jours, un cycliste arrive á ma hauteur avec une allure de courreur professionnel. On discute et il me parle de Championnat du monde en France en Aout dernier, ce n´ést qu´aprés 2 km que je me rends compte qu´il n´a pas de jambe gauche! Wellington Cavalcante est champion du Brésil Handi- Sport, sa jambe gauche a été emportée par un camion dont le chauffeur s´était assoupi (Brrrr!) il y a 11 ans. Il m´a invité chez lui et m´a offert un super maillot bleu avec Brasil dans le dos, à défaut de Jesus qui aurait été plus de circonstances. Mais que va-t-il donc manquer au prochain cycliste que je rencontre?   

  
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 23:15
Tout d´abord merci à Jean-Pierre et Elizabeth pour ce sympathique diner à mon arrivée, JPB repartira avec mon appareil photo, 400 grammes de poids mort c´ est insupportable!
Après un premier contact décevant avec Copacabana qui n´est que La Baule á l´ échelle 10, j´ai découvert le vrai visage de Rio aujourd´hui avec Magic. 70km á travers cette ville immense qui offre une diversitée inouie: la mer, les plages, la montagne, la jungle, un Christ base-jumper, les immeubles chicos et les favelas sympas. Et puis tous ces noms de quartiers qui nous font réver: Botafogo, Maracana, Fluminense..

IMG-0412.JPGOn m´avait dit de ne pas aller á Rocinha (la plus grande favela d´Amérique du Sud) tout seul et de prendre un guide, j´ai donc pris Magic mon ange gardien qui a déjà fait ses preuves. Je me disais en grimpant les rues étroites à 15% que j´aimerais bien habiter dans une favella (mais quel abruti ce poupou!): il y a une ambiance trés particuliére de bonne humeur et de spontanéité, beaucoup de monde qui font des petits boulots, ca crie, ca gesticule, ca rigole, ca s´engueule, ca se fritte aussi sûrement quelquefois, bref ca vit !  J´aurais pu m´arrèter 20 fois pour raconter (c´est un euphèmisme) mon périple et me faire prendre en photo. Je n´ai pas eu du tout une impression de misère et de lassitude comme en Inde par exemple. Evidemment que la vie n´y est pas rose et que bien des gens doivent souffrir derrière ces murs délabrés mais la solidarité doit y ètre très forte  et la foi dans l´avenir, malgré tout... On astique partout en ce moment car le Président Lula doit venir à Rio pour le Carnaval , il y  peut-ètre un prix pour la plus belle favella?

IMG-0444.JPGAprès il a fallu grimper à 700 métres d´altitude pour aller voir le Christ Rédempteur tout la-haut. J´ai rencontré dès le début Andréa , VTTiste carioca et bon grimpeur, on a fait toute l´ascencion ensemble. Pendant toute la montée, on ne voit le Christ que de dos et c´est assez émouvant de le voir enfin de face seulement quand on arrive à ses pieds. Il est immense : 30 mètresde haut et 28 métres d´envergure. Quand on voit son visage il ne fait plus penser à un base-jumper, il regarde la ville avec beaucoup de compassion et de tendresse et semble dire: N´ayez crainte, je veille sur vous!

Demain je pars vers le Nord, direction Salvador de Bahia puis Recife. La couleur des visages va devenir bien noire, 3.6 millions d´esclaves africains ont été amenés de force dans ces ports dans des conditions effroyables, leurs descendants sont bien sûr toujours là.        
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 23:42
400 km par la route des condors et 600 km par la route des terriens séparent ces 2 petits bourgs de 20 et 12 millions d´habitants. 
IMG-0312.JPGLa sortie de Sampa a été plus sportive que l´arrivée. Je me suis trouvé dans la méme situation qu´á la sortie de Téhéran : une bretelle d´autoroute pour Rio qui sort par la gauche (donc par les voies rapides) , et donc obligation de traverser plusieurs voies dans un traffic dément et assourdissant ! Une 1/2 heure pour attendre une accalmie en regardant la terre promise de l´autre coté, avec le coeur qui bat la chamade .. Tu voudrais étre champion olympique des pousseurs de bobsleig  (Magic en l´occurence) pour y arriver en 3 secondes, tu te dis que c´est trop con de risquer sa vie comme ca et tu veux tout laisser tomber...Et puis il y a un trou de 300 métres dans le traffic et sans réfléchir tu fonces devant  les camions qui klaxonnent!  Arrivè de l´autre cotè, les nerfs lachent...  

Après 130 km à travers une zone industrielle  ininterrrompue (Leroy Merlin, Novotel, Mercure, Citroën, MacDo...) et un traffic trés dense, j´ai pris un détour par la cote atlantique en traversant 100km de ce qui était autrefois une jungle impénétrable. La déforestation pour faire des cultures et de l´élevage est impressionnante, heureusement l´écologie reprend un peu le dessus et on commence à reboiser. Les grands animaux sauvages (Panthére, Puma..) sont des voyageurs solitaires et ont besoin de grands espaces , on essaie de préserver des corridors entre les étendues de jungle. 
IMG-0358.JPGJ´ai pu sauver un animal étrange avec une bouille adorable dont je ne connais méme pas le nom, il avancait trés lentement en rampant et il allait se faire écraser á coup sûr. Tout le monde s´est arrété pour le photographier et il a pris la pause.  

Déluge avant d´arriver á Rio, appareil photo encore en panne avec zoom bloqué, ras le bol de Canon! J´en ai racheté un plus simple ( le troisième, je vous enverrai la facture) , et vous savez quelle marque? Canon bien sûr (Power Shot A550), et il est tombé en panne au bout d´une 1/2 heure, on s´est bien marré dans le magasin!    
Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article