Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 09:17

Le lendemain de mon passage en Malaisie au sud de la ville de Alor Star, je vois une pancarte indiquant sur la gauche  " Ferry pour Langkawi , 10km ". Allez, j' y vais !   Langkawi est une ile paradisiaque a 60 km de la cote Ouest de la Malaisie. J' arrive 5 minutes avant le depart du tout petit ferry, on monte Magic sur la plage arriere et en avant toute vers Langkawi. Il fait nuit a l' arrivee, je mets la tente dans un parking de vieilles voitures. Le lendemain vers 12 heures, bruit d' helicoptere, encore...Je me renseigne: c' est le depart du Tour de Malaisie (appele aussi Tour de Langkawi pour question de sponsor) sur l' Ile. Je file vers la ligne d' arrivee de la premiere petite etape de 80km. Ils sont deja arrives! Je suis assailli par les photographes et journalistes contents de trouver un nouveau sujet. Je leur dis :Je veux voir les courreurs francais!

Les equipes  Bouyghes, AG2R, Francaise des Jeux, Credit Agricole sont dans le meme hotel, j' y vais dare-dare ! Je rentre en velo dans le Hall, discussions et photos. Je crois que Didier Rous est mur pour un tour du monde vues  toutes les questions qu' ils m' a pose,  Le Boulanger me passe son cuissard, Thomas Vokler s' interesse a l' usure des pneux. Ils sont horrifies par le poids du velo et la pluspart ( habitues a leur velo de 6.5 kg) n' arrivent pas a le bouger au premier essai. L' apres-midi , piscine avec le staff technique avant de "repartir sur le continent" avec un ferry encore plus petit, heureusement j' ai refuse que Magic soit mis sur la plage avant qui a ete balayee par les vagues pendant la traversee!  

Le lendemain l' etape en ligne de 150 km descend vers le sud comme moi, en allant au plus court ca va faire 110 km. A 20 km de l' arrivee, je retombe sur la route de la course une heure avant le passage des courreurs, sans faire expres je vous jure! 

Les spectateurs sont deja la, surtout les ecoles: quel delire j' en ai les larmes aux yeux, les filles voilees se melangent meme aux garcons pour les photos..Je passe sous la flamme rouge!  Apres l' arrivee, discussion avec les courreurs asiatiques et les francais aussi bien sur. L' equipe iranienne " Islamic University Of Shahad" (sponsorisee par Allah) me comble de barres et cannettes energetiques, leur equipe feminine n' a pas encore trouve la solution pour empecher le tchador d' aller dans les rayons. Je rencontre aussi Shaidin, un fou de velo de 65 ans qui a un magasin de cycle pas loin, on y va en bande pour la soiree et la nuit. C' est la grande fete du velo!  Merci mon Dieu, merci Allah, merci Boudha...  

 

 

  

Repost0
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 07:03

Gilbert etait (et est toujours) agriculteur a Keryaouel en Guiclan, le village de mon enfance. Paw (prononcer Pao) vivait a Kosaba un petit village au sud de la Thailande tout pres du Pacifique. Ils se sont rencontres a mi-chemin, dans un Fes Noz du cote de Teheran. Paw vient tous les ans passer un mois et demi de vacances dans son village, Gilbert viendra dans 2 semaines retarde par des dindes qui n'ont pas grossi assez vite.

On s' est donne rendez-vous il y a 3 jours au Carrefour de Hatyai, la grosse ville du coin. Ils sont venus a 6 pour etre sur de me trouver, on a mis Magic a l' arriere du pick-up avec 2 gardiens pour qu'il ne s'envole pas. On est passe voir le Pacifique qui faisait le gros dos ce soir la.  Azilis n' arretait pas de me regarder avec ses gros yeux acajou: " mais qui que c'est donc celui-la, il a une drole de tete ce type la..." Dans la jolie maison de Kosaba, plein de monde a defile durant 2 jours, pas pour me voir car c'est toujours comme ca tous les jours, n'est ce pas Paw? On mange tout le temps par ici, la soeur et la mere de Paw ont monte un petit resto en face de la maison sur le bord de la route, ca fait aussi le coin commerage du quartier.

Avec Boy le frere, on est alle a moto voir la plantation d' heveas, ca donne du boulot la recolte du latex dans les petits bols de noix de coco fixes aux arbres, la Thailande est le premier exportateur mondial de caoutchouc naturel.

Les villages musulmans sont a quelques kilometres, il y a souvent des attentats dans les trois provinces du sud de la Malaisie pour cause d' autonomie (comme d' habitude), je suis passe les voir en velo, ils m' ont offert un repas au passage...Apres 2 jours, on a repris le pick-up pour me deposer avec Magic sur le bord de la route vers la Malaisie, Paw voulait me reconduire jusqu' a la frontiere mais j' ai ete intraitable!    

Tu remercieras tout le monde Gilbert dans 2 semaines, les Thailandais ont une vie sociale bien plus riche que la notre...   

Repost0
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 14:35

Le roi de Thailande, Bhumibol Adulyadej, est sur le trone depuis 1946 (annee de ma naissance, ca cree des liens..), il a aujourd'hui 79 ans. 

Je vous remercie Majeste de m' avoir accompagne tout au long des 2100km de traversee de votre beau pays. Je vous ai rencontre environ 10000 fois (tous les 200 metres environ). A chaque fois vous m' avez prodigue des conseils tres precieux : la meilleure route a suivre, des bons plans pour la nuit...chaque fois apres mure reflexion. Vous vous rappelez le 10 Janvier, j' avais creve devant le portail d' une grande firme Thailandaise, sur votre portrait geant j' ai devine que vous me faisiez signe de rentrer: J' ai sirote paisiblement un cafe pendant que les gardiens reparaient mon velo...

Vos portraits a differentes etapes de votre vie sont dans tous les lieux de Thailande: le long des routes, a l'entree des usines et des magasins, dans les restaurants, partout , partout. Je vous ai beaucoup observe: vous semblez toujours reflechir, qualite rare chez un souverain. C' est Bertrand Russell qui disait: " L' ennui dans ce monde , c' est que les idiots sont surs d' eux et les gens senses pleins de doute".   Vous avez fait de grandes choses pour votre pays: dans le domaine de l' irrigation ou vous etes un expert reconnu, dans le domaine politique ou vous avez evite (pas completement) des bains de sang lors de multiples coups d' etat. Je vous reproche seulement d' avoir permis aux americains d' etablir des bases aeriennes sur votre pays lors de la guerre du Vietnam. Je pense que vous le regrettez aussi car le label de " Sex industry " dont on gratifie (a mon avis injustement) votre pays est le resultat de cette sombre periode.  

Vous aimez aussi le parachutisme et 400 parachutistes du monde entier ont repondu l' an dernier a votre invitation pour venir battre le record du monde de grande formation dans votre pays. 

Je suis inquiet pour votre succession: vous etes pour tous les Thailandais un symbole d' integrite et de stabilite,  ils vous venerent comme un dieu ce qui est loin d' etre le cas pour votre fils...Mais vous y avez surement longuement reflechi. 

Longue vie a vous Majeste 

Repost0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 13:30

Je n'imaginais pas que certains fonds marins puissent etre aussi beaux... Quel pied! 6 plongees en 2 jours (apres signature d'une decharge because aucun papier...) et une nuit passee sous une tente sur une des iles Similans avec le bateau a l' ancre en face.  Beaucoup de serieux dans les plongees entre 18 et 28 metres (au fait je ne suis pas un blaireau de la plongee, beaucoup pratique "quand j' etais jeune" et ca ne s'oublie pas) et un materiel irreprochable. Ambiance extra a bord du bateau: moniteurs "blancs" et equipage thai toujours pret a rendre service en rigolant!

Des plongees qui donnent une bonne dose d'optimisme: des milliers de poissons de toutes les tailles et de toutes les couleurs et qui restent toujours a proximite sans aucune crainte, ils nous entendent pourtant venir de loin avec ce barouf que font les detendeurs , ils doivent se dire: " Tiens voila les faiseurs de bulles!". Deux requins leopards tranquillement poses sur le fond et qui sont repartis majestueusement, des tortues qui venaient jouer avec nous, des poissons lions (tres venimeux) et un decor de corail a couper le souffle dans une eau a 27 degres...  Quelle harmonie dans tout ca!

En rentrant avec le "Speed boat" ce soir j' ai mis mon MP3 et comme par hasard (?) c' etait cette belle chanson de Fugain qui resume tout:

Meme en volant je n'aurai pas le temps de visiter toute l'immensite d'un si grand univers, meme en 100 ans je n'aurais pas le temps de tout faire. J' ouvre tout grand mon coeur, j' aime de tous mes yeux, c'est trop peu pour tant de coeurs et tant de fleurs, des milliers de jours c'est bien trop court, c'est bien trop court... 

En rentrant au port j' ai retrouve Magic (qui etait sous bonne garde) , nous n' irons pas a Phuket car l' industrie touristique qui y regne ne m' attire pas du tout , j' ai besoin de reprendre la route et  de vivre chichement. Sur ce bateau j' ai pense a tous ces gens rencontres au Pakistan, en Inde, au Laos: ils n' iront jamais sous la mer, ils gagnent 1 euro pour une dure journee de labeur. 

J' arrive pas a passer les photos, ce sera pour une autre fois...Voila c' est fait aujourd'hui, je viens de passer les 17000 km ce matin en dormant pratiquement sur le velo, les heures de plongees sans doute..

Repost0
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 16:10

Ouais mon petit gars!  Singapour c'est a droite au prochain carrefour!!!

En quittant Yves et Olivia au grand carrefour de Chumphon, j' ai pris plein Ouest vers la mer d' Andaman, c'est a dire la cote Ouest de la Thailande. Le climat est ici plus oceanique avec un ciel changeant comme en Bretagne plutot que betement bleu du matin au soir. Il pleut aussi de temps en temps, la meme pluie qu' a Brest, vous savez celle qui ne mouille que les cons... La route est plus sinueuse que de l' autre cote et ca monte et ca descend gentillement. Avant hier j' ai cru rever: "Allaaaaah ...." a 5h30 du matin, eh oui on est passe en territoire musulman deja a l' approche de la Malaisie: les petits garcons ont des bonnets et les filles des foulards, ca me rappelle quelque chose. Les mosquees fleurissent aussi tous les 5km, va falloir faire avec hein? En fait j' aime bien les musulmans, ca va encore discuter sec... 

Ici le Tsunami est arrive plein pot et ca a fait des sacres degas, un bateau s'est retrouve a 5km a l'interieur des terres. Mais on reconstruit vite pour que ce soit termine avant l' arrivee du prochain. C'est ca qui est magnifique, ici, a Bam ou ailleurs: on avance en laissant de cote cette maudite trouille qui ne sert a rien, qui vivra verra!  

Demain je pars en mer pour deux jours: plongees dans les Iles Silimans a 90km de la cote, les plus belles plongees du monde parait-il. J' ai pas de license mais ca devrait le faire quand meme!  

Je viens d' apprendre que notre plus grand homme vient de mourrir, il parait qu'ils ont prepare la-haut une haie d' honneur comme il n' y en a jamais eu...    

 
Repost0
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 09:42

Hier soir a Chumphon, une ville de 60000 habitants a mi-chemin entre Bangkok et la frontiere de la Malaisie, nous nous sommes retrouves tard dans la nuit avec Yves et Olivia qui remontent vers le Nord sur leur drole de machine. Olivia est en position couchee devant le velo et Yves en position classique derriere, ideal pour papoter ... Ils sont partis depuis 20 mois et on fait l' Amerique du sud et l' Australie. On passe la journee d' aujourd'hui a se donner plein d' informations car chacun  va faire un bout de chemin que l' autre vient de faire.  Les informations recues d' autres cyclistes sont capitales car on a les memes besoins : ravitaillements, contacts avec les populations, fuir les coins touristiques ... Nous avons aussi la meme conception du voyage a velo: tracer de longues diagonales sur la planete plutot que des virgules que l' on rallie par d' autres moyens de locomotion. Bref, faire "le tour du monde a velo" plutot que de faire "le tour du monde avec un velo" . Nous sommes aussi d'indecrottables optimistes, comment ne pas l' etre en cotoyant tous les jours la gentillesse des gens qui est vraiment sans limites.

La pluie m' attends plus au sud et j' ai hate car je ne l' ai pas vue depuis le depart.

Cette route qui descend le long de la peninsule jusqu' a Singapour est un reve pour cycliste:  temperature ideale, nourriture excellente partout, gens acceuillants sans etre oppressants, la mer sur la gauche pour se baigner, les montagnes et la jungle  a droite... Le soir je plante la tente un peu n'importe ou en faisant du bruit pour faire partir les petites betes qui n' aiment pas qu' on leur marche sur la queue...

Suis en retard pour articles , car souvent problemes de "coockies" qui m' empechent d' aller sur le blog, je suis preneur de tout conseil la dessus.

Encore un grand merci a Florence et Fabrice pour la traduction en anglais des articles

 

 

Repost0
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 12:08

Grosse partie de manivelles pour rejoindre Bangkok a 800 km au Sud. Impression parfois d' etre aux US sur ce long boulevard avec plein de drapeaux et des panneaux publicitaires geants.

Eh les Thailandais? Vous aussi vous copiez ce grand pays qui est passe de la Prehistoire a la Decadence en oubliant la Civilisation? On voit le Roi partout, c' est  mieux que les barbus en Iran, il a une tete sympathique de premier communiant qui vient de faire une gaffe. Il est sur le trone depuis 1946! Beau symbole de longevite dans le pays qui a le record du monde de coups d' etat!

Je suis alle dans un temple boudhiste ( c'est pas la photo!!) le premier soir, les moines m' ont offert un petit coin dans une remise. Nom de Dieu quelle difference avec Landevennec! Ici les moines discutent et rigolent beaucoup. Le matin ils se levent a 6h30 ( 4h30 chez nous, c'est pas une heure tres catholique, meme le Bon Dieu ca doit le deranger) et a 8h00 les gens du coin (les anciens surtout) viennent apporter le petit dejeuner. Les moines mangent d' abord et ensuite les donateurs (et ceux qui s' invitent comme moi..) mangent les restes ( et il reste beaucoup ) dans la bonne humeur generale.  Les temples ou monasteres sont plein de chiens, ils ont trouve la combine eux aussi... Ce matin (dans un autre temple) j' ai laisse mon duvet secher et suis parti dans la gargotte du coin prendre mon petit dejeuner car les donateurs n' arrivaient pas... Au retour je vois des chiens jouer dans un nuage de plumes! Ils aiment le duvet d' oies les chiens thailandais heureusement ils ont epargne la tente qui sechait a cote, 2 heures plus tard c' etait rafistole pour 1/2 euro mais il en a laisse des plumes le precieux duvet. 

Je suis ce soir a 100km de Bangkok, le traffic et la pollution augmente...

Repost0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 10:56

Vientiane est une ville boudhiste au milieu de la France, un fleuve passe au bord de la ville, on m' a dit que ce n'etait pas la Loire mais le Mekong.. C' est parait-il la capitale du laos, non c'est une ville de province de 200000 habitants avec des maisons comme chez nous et des gens qui sourient tout le temps (pas comme chez nous).

Ce matin en route vers la Thailande toute proche je prenais un cafe croissant (mais oui) a une terrasse. Soudain j' entends le bruit caracteristique d'un helicoptere qui laboure le ciel pour gagner de l' altitude: ca c' est des parachutistes! Bientot des points noirs qui se rejoignent en chute libre et des voiles ouvertes. Je fais demi-tour car l' aeroport est de l' autre cote de la ville. Je rentre a velo (comme a Novosibirsk) et me dirige vers un hangar ou il y a un helicoptere russe MI17 et plein de monde autour. Un autre saut se prepare, je me presente rapidos mais sans montrer aucun papier et demande de sauter: pas de probleme, on me donne un parachute, une combinaison, des lunettes et je laisse le casque..Un groupe de 6 preparent un vol relatif, "je peux me joindre a vous?" You are Welcome! et je prends mon creneau.

Un vol superbe au-dessus de la ville et du Mekong,  les montagnes d' ou je viens au Nord et la Thailande toute plate au Sud. Deja 4000 metres , on est sur axe, 4 tandems partent avant nous, nous faisons une belle "sortie accrochee" a 7 (en 4+3), une etoile puis deux groupes, c'est genial , je dois cambrer comme un malade car j' ai perdu plus de 10 kilos (61 seulement), separation et ouverture: la-dessous c'est encore plus beau sous un parachute... J' apprends que nous venons de faire les premiers sauts civils sur le Laos, quelques parachutistes et  pilotes thailandais sont venus "brieffer" leurs copains laosiens.   Reception a midi dans le plus bel hotel de la ville et fete encore ce soir . "Mais je vous dois combien?" You are Welcome...

Demain, c'est promis je pars pour la Thailande!!       

Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 05:47

Bonne annee a tous et merci pour vos voeux, merci a Loic qui a encore une fois assure la liaison lorsque Internet etait introuvable. Ce periple de 1000 km entre Hanoi et Vientiane restera surement une de mes plus belles experiences a velo, une dizaine de jours hors du temps durant lesquels on est passe, parait-il, de 2006 a 2007 ( j' ai passe les 15000 km le 1er janvier sans le savoir) . Je voulais de la montagne, j' ai ete servi!   Elle est apparue a 60 km a l' Ouest d' Hanoi pour finir a 100 km au Nord de Vientiane, entre les deux une succession ininterrompue de sommets obligeant a faire le yo-yo entre 500 et 1500 metres, pas de la haute montagne donc mais des pentes tres raides...Ici pratiquement pas de voitures ni de camions , juste quelques Tuk-Tuk pour transporter les gens de villages en villages et des petites motos, tres souvent pilotees par des filles.

 

 

 

 

Des villages recules habites par des ethnies differentes suivant les altitudes, au-dessus de 900 metres regnent les Hmong un peuple sympathique et belliqueux qui fait encore parfois le coup de feu contre le pouvoir central. Les jeunes filles avaient pour cette periode de fete leur tenue de fete etincelante avec des pendantifs qui faisaient le bruit d' un troupeau de 100 brebis. Les Hmong m' ont invite plusieurs fois a dormir dans leur maison a une seule piece sans eau courrante, sans electricite avec un feu de bois au centre pour cuire les plats et chauffer la maison. Communication par gestes et par photos, et le simpiternel " Sabaidii" (Bonjour) que j' entendais tout au long de la route. Pour les Vietnamiens j' etais le Tay (l' Occidental), pour les laosiens j' etais le Falang (le francais). Jamais un seul mauvais geste contre le drapeau francais, parfois les deux index croises pour me dire " je suis moitie francais", on n' avait pas fait que tirer a la mitraillette...  Une multitude d' enfants, 5 en moyenne par famille, les plus jeunes portes sur le dos des parents ou des aines

      Des souvenirs de la derniere guerre d' Indochine (1964-1973) il y a un peu plus de 30 ans seulement. Le Laos etait officiellement neutre, il a recu plus de 2 millions de tonnes de bombes americaines (plus que sur toute l' Europe durant le 2eme guerre!) pour essayer de barrer la route aux viets qui s' infiltraient au Laos. Des crateres de bombes, des zones encore non deminees, des versants de montagnes grilles par les defoliants largues d' avions ou ne poussent plus qu' un seul type d'herbe appelee "herbe americaine", ils ont garde l' humour les laosiens!! La guerre au Laos etait secrete, c' etait " l' autre theatre", on ne respectait rien car il n' y avait pas de guerre officielle, les B52 vidaient leur soute au-dessus du Laos au retour de Hanoi avant de se reposer sur leurs bases en Thailande...

Demain je passe le "Pont de l' Amitie" sur le Mekong entre Laos et Thailande et ce sera environ 700 km de plat jusqu' a Bankok.

A+  

 

 

Nuit de Noel.   Il fait une nuit sans lune, il est tard et j' essaie d' arriver a Na Meou le poste frontiere avec le Laos. La route est piegeuse et il y a des ravins. Une moto se met a ma hauteur et voit que je manque d' eclairage, elle reste derriere sur 10 km pour eclairer la route. A 5km de Na Meou le type s' arrete et me fait signe : "tu dors ici si tu veux" , d' accord!  Le lendemain matin (c'est Noel!!!) j' entends des aboiements de chien a me dechirer le coeur, mon hote a ligote ensemble les 4 pattes d' un chien avec les pattes avant derriere le dos, vous imaginez les contorsions? Il lui met une chambre a air de velo sur le museau pour qu'il ne morde pas. Un coup de machette derriere l' oreille pour le saigner et il le jette par terre pour agoniser. Une marmitte chauffe pour le sang et le reste je suppose... Merci papa Noel mais je ne mangerai pas de viande au Laos.     

Repost0
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 17:27
Pour ceux qui savent se servir de gogle earth, François se trouve actuellement aux coordonnées du titre (Ban Len). C'est une ville de 20000 habitants, capitale du coin. La route ne fait que monter et descendre,  c'est  assez difficile, d'autant qu'il comence à faire plus froid (1000 mètres d'altitude, moins de 10°C la nuit et le matin).
Les villages sont paumés, les gens accueillants, on ne se comprend pas mais on communique quand même. Le téléphone sembe remarcher temporairement donc si vous voulez envoyer un SMS de bonne année, c'est le moment!
François reprend la route demain, il ne sait pas bien ce qu'il aura comme route jusqu'à Viang Chan mais s'attend encore à beaucoup de montagnes.

Bonne Année à tous.

Repost0