Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 07:50
Le 1er mars 1969 ,alors qu'il vient de passer le cap Horn et qu'il va recevoir le trophé pour le premier tour du monde à la voile en solitaire et sans escales, Bernard Moitessier décide de ne pas remonter vers l' Europe mais de continuer vers les iles du Pacifique en doublant une deuxième fois le cap de Bonne Espérance!
En pleine mer, Il catapulte à l'aide d'un lance-pierres ce message légendaire  sur la passerelle d'un pétrolier:

Je n'en peux plus des faux Dieux de l'Occident toujours à l'affut comme des araignées qui nous mangent le foie, nous sucent la moelle. Et je porte plainte contre le Monde Moderne, c'est lui le Monstre. Il détruit notre terre, il piétine l'âme des hommes.
- C'est pourtant grâce à notre Monde Moderne que tu as un bon bateau avec des winches , des voiles en tergal, une coque métallique qui te laisse en paix, soudée, étanche et solide ?.
- Cest vrai, mais c'est à cause du Monde Moderne , à cause de sa prétendue "Civilisation", à cause de ses prétendus "Progrès" que je me tire avec mon beau bateau.
- Eh bien tu es libre de te "tirer", personne ne t'en empèche, tout le monde est libre ici tant que ça ne gène personne.
- Libre pour le moment...mais un jour plus personne ne le sera si les choses continuent sur la mème pente. Elles sont déjà inhumaines. Alors il y a ceux qui partent sur les mers ou sur les routes, pour chercher la vérité perdue. Et ceux qui ne peuvent pas ou qui ne veulent plus, qui ont perdu jusqu' à l'espoir.
- Si on prenait l'avis des gens de ton espèce, plus ou moins vagabonds, plus ou moins va-nu-pieds, on en serait encore à la bicyclette!
- Justement, on roulerait à bicyclette dans les villes, il n'y aurait plus ces milliers d'autos avec des gens durs et fermés tout seuls dedans. On verrait des garçons et des filles bras dessus bras dessous, on entendrait des rires, on entendrait chanter, on verrait des choses jolies sur les visages, la joie et l'amour renaîtraient partout, les oiseaux reviendraient sur les quelques arbres qui restent dans nos rues et on replanteraient les arbres tués par le Monstre, nos villes retrouveraient leur âme et les gens aussi.
...Je continue sans escale vers les îles du Pacifique parceque je suis heureux en mer et peut-ètre aussi pour sauver mon âme.

Extraits de "La longue route" de Bernard Moitessier.

Ce petit mot à Jacqueline pour lui dire que je partage son chagrin suite à la disparition de sa maman qui était l' une de mes plus fidèles supportrices de La Source. Elle me posait des questions tellement précises sur ce voyage que j'avais l'impresssion de l'avoir fait par procuration. 




   

Partager cet article

Repost 0
Published by francois pouliquen - dans unautretour
commenter cet article

commentaires

Ahmedou 16/11/2008 20:21

bonjour Francois c est ton ami de la mauritanie Ahmedoucomment va tu ou tu es maintenant j ai envie d'avoir de tes nouvelles donne moi de tes nouvelles s'il te plais amitiesahmedou

francois pouliquen 19/11/2008 10:16


Salut Ahmedou,
Tu vas m'en vouloir Ahmedou mais je ne me rappelle plus où on s'est rencontré? Je suis chez moi à Brest en ce moment et je voudrais faire un voyage en bateau après le vélo, ça m'occupe bien. Dis
moi comment tu vas toi aussi.
Amitiés,

Francois


jacqueline moreau 26/10/2008 13:13

merci François.jacqueline