Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 08:13
Tout ce qu' il faut, rien que ce qu' il faut! C' est le SMIG ( Statut Minimum Intercontinental Garanti ), et je ne demande pas d' augmentation. 
Quel luxe en fait de toujours tout avoir sous la main et d' ètre capable de tout retrouver mème dans le noir complet. Dans ma cave de Lambézellec, pleine de bibelots inutiles, je ne trouve jamais rien. Si j' ai besoin d' une clé ou d' un tournevis, j' ai plus vite fait d' aller voir Alain (un blaireau que je vais revoir demain) dans la maison d' en face, souvent à l' heure de l' apéro...
Alors évidemment  on s' attache  au peu  que l' on posséde  et on lui donne un nom: le vélo c' est  "Magic", la tente c'est "Sheraton",  le réchaud à essence c'est "Vulcain" , le couteau-suisse  c'est "Durandal " ....Et on est malheureux lorsqu' on perd ou qu' on se fait chaparder un de ses petits compagnons indispensables,  en essayant de se faire  une raison:  toujours ça de moins à transporter. 
Un seul pantalon "de ville" et 2 chemises (une de trop que je n' ai jamais mise) pour tout le voyage, 2 slips que j' ai quand mème changés à mi-parcours! Dans les pays chauds et humides (Indonésie, Brésil) c'est  parfois dur d' enfiler les mèmes fringues poisseux tous les matins, ça sent mauvais dans les sacoches et le moral évolue au rythme des lessives. Alors il faut toujours ètre prèt à sortir la petite bassine pliable, prendre un peu de lessive dans la vieille boite de Nescafé et frotter puis faire sécher sous le filet du porte-bagages arrière. Si une ame charitable propose un séjour dans la machine à laver, c' est le Pérou! ( Pourquoi le Pérou au fait?).
Magic lui pose moins de problèmes: toujours prèt, comme les Scouts! Jamais je n' ai du m' arrèter à cause de lui si ce n' est à Dakar pour cette félure du cadre ( suite à une modification qui l' avait fragilisé à cet endroit). Mais il a fallu en prendre soin, s' arrèter dès que ça couine quelquepart et y remédier au plus vite, changer les pièces d' usure en temps et en heure.
Alors 673 matins durant (moins les jours de repos), quand la maison est bien rangée sur ses 2 roues, que l' on a bien vérifié qu'il ne reste rien sur l' herbe ou dans la chambre, on reprends la route pour aller voir ce qu' il y a plus loin, confortablement assis sur un beau vélo qui tourne comme une horloge.  

PS: Suite à une "amélioration" dans l' administration du Blog, la réponse aux commentaires ne marche qu' une fois sur 5 !  Patience, restons calme......

Partager cet article

Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article

commentaires

Joël 03/04/2008 00:51

Chapeau bas François,Encore un de bouclé !MERCI d'avoir fait l'effort d'alimenter régulièrement ce blog par tes superbes photos et tes commentaires incisifs, on imagine bien que dans la pratique ça n'a pas dû être évident tous les jours.Merci de nous avoir apporté de grandes bouffées d'air frais tout au long de ton périple, De nous avoir fait partager ton extraordinaire aventure, ta curiosité, tes leçons d'ethnologie, ta simplicité, ta détermination  et... ton courage !Que de richesses amassées ! Et celles là, quel que soit le régime, ne seront jamais imposables.En espérant te recroiser un de ces quatre ?

francois pouliquen 13/04/2008 12:06


Salut Joël,
On a vite fait de se revoir! Merci de nous avoir ouvert la route avec ta grosse BM et à bientôt j' espère!
Francois