Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 19:20
Je suis arrivé à Salta , 500000 habitants, 1200 mètres d´altitude. C´est avec beaucoup d´émotion que je suis descendu des Andes, je me suis retourné souvent ... J´ai le mal de la basse altitude après avoir passé 2 mois entre 3500 et 4800 mètres, l´air est chaud et lourd à Salta et il n´y a pas de vent! .

Il y a 3 jours je suis passé au "paradis des lamas", une IMG-9795-copie-1.JPGvallée a 4100 mètres avec des petites rivières. Il y avait des centaines de lamas et aussi des alpagas (plus grands) et des guanacos et des vicunias(plus petits). Je me suis arrètè pour manger, au début ils étaient méfiants puis ils sont venus brouter à moins de 2 mètres, le réchaud à gaz les a beaucoup intrigués..

Puis les lamas ont disparu au-dessous de 3000 mètres , remplacés par des anes, puis encore plus bas par des chevaux. Quand encore plus bas j´ai vu des vaches, j´ai enfin compris que j´étais redescendu sur terre. 
Les Andes changeaient progressivement durant la descente : des grands éboulis de roches comme si la montagne s´effritait sur les bords, des ravines géantes  et des larges lits de  rivières (assèchèes) car il faut bien évacuer l´eau à la saison des pluies. Des milliers de cactus partout, les Indiens d´Amérique du nord disent que ceux sont les ames des ancètres qui veillent sur la montagne, j´ai supposé que c´était pareil ici. Les voitures "normales" sont apparues aussi, plus besoin de4X4 quand il y a de l´asphalte partout. Les maisons en adobe (boue sèchèe) sont remplacées par du solide, avec de l´électrécité et de l´eau courrante. 

IMG-9807.JPG
Quel changement en quelques centaines de kilomètres! Les petits gamins de la haut n´imaginent probablement pas comment c´est en bas et ca vaut mieux comme ca. Ils sont plus près des étoiles et ils ont des lamas mais il leur faudrait de l´eau courrante pour pouvoir se laver les mains... 

Demain je pars plein Est vers la province du Chaco en direction de Corrientes ( voir la carte de Loíc) et de la frontière sud du Paraguay. Il va faire très très chaud parait-il.
J´arrive encore pas à mettre de photos, j´ai envoyé par E-mails 2 videos à Loíc pour essayer de les insérer mais il a beaucoup de boulot chez Thalès!           

Partager cet article

Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article

commentaires

mingam roger 27/10/2007 22:53

grand bonjour du finistere de la part de ton cousin roger bon courage a toi dans ton periple et a bientot dans le finistere la famille mingam

francois pouliquen 31/10/2007 16:11

Salut Roge et la famille Mingam,Oui en ce moment besoin de courage, grosse chaleur et route dangereuse, mais ca va le faire!Francois  

francois pouliquen 30/10/2007 18:05

Salut Roger et toute la famille Mingam,
Oui besoin de courage en ce moment, on va essayer de gérer..
A+ Francois

Jeremy & Herve de la banlieue 23/10/2007 00:53

Salut Francois depuis Salta ou nous sommes aussi revenus. Suerte pour la suite Nous avons pense a toi dans les cotes et aussi sur la Puna (on a croise un ñandu si si, il nous attendait sur la route)Bon courage et merci pour cette soiree a San Antonio de los Cobres.Jeremy & Herve (de la banlieue)

francois pouliquen 24/10/2007 01:03

Salut Jeremy & Hervé des banlieues nantaise et parisienne!
Sympa cette soirée, San Antonio de los Cobres est vraiment le dernier "pueblo" avant de descendre vers les basses terres et retrouver "la civilisation"...Mon regard se perd sur le plat en ce moment mais mon vélo avance plus vite..
Bonne fin de périple a vous,
Francois

Bernier philippe 22/10/2007 20:50

Poupou,Formidable ton périple dans les Andes! Maintenant,tu sembles revenir à la civilisation! Quel contraste! Difficile à imaginer vu d'ici!Bon courage.Philippe.

francois pouliquen 24/10/2007 00:47

Salut Philippe,
Oui, sacré contraste: maintenant dans "les basses terres" il n´y a plus de vrais Andinos, Quechuas et autres, mais seulement des descendants des immigrés espagnols, italiens, francais...c´est pour cà que j´ai privilégié le Nord de l´Amérique du Sud, bien plus "authentique"
A+ Poupou

Bertrand 22/10/2007 16:26

Salut François, fellicitations pour toutDans ton verbe, des sensations passent. On peut sentir l'émotion que tu ressens à quitter les andes, comme on avait senti un grand moment de ta vie en Iran (on l'avait pas senti en Turquie je crois lol)Les voyages forment la jeunesse, et la jeunesse y'a pas d'age ?Bertrand

francois pouliquen 24/10/2007 00:40

Salut Bertrand,
Tu analyses bien mes sensations! Là je crois que ca va ètre un peu plat (a tous points de vue) pendant quelques jours, faut bien que jeunesse se passe...
A+ Francois

francois pouliquen 24/10/2007 00:36

Salut Bertrand,