Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 01:23
L´union fait la force dit-on, c´est vrai pour le vélo aussi! Dès le premier jour de la piste infernale j´ai rencontré Yukito et on a fait toute la piste ensemble, on a rencontré quelques jours plus tard Marcos le "grand Suisse" qui s´est joint aussi a nous pour faire une super équipe Helvético- Franco- Nippone, moyenne d´age: (22+37+61) /3=40! l´age canon pour faire du cyclo-tourisme. Plus rien ne nous a résisté et on est dans 2 jours a Cusco: 1200km depuis Lima dont 550km de piste..


Les nombreux japonais déja rencontrés sur la route étaient gentils, souriants, timides, inexpérimentés a vélo mais très endurants et courageux , Yukito est tout ca sauf timide et  malgré ses 22 ans seulement il a pas son pareil pour amuser la galerie!   Il a débarqué a Quito en Equateur il y a 2 mois avec un petit sac a dos pour tout bagage, il voulait découvrir des pays ou " on travaille pour vivre au lieu de vivre pour travailler comme au Japon! ". Il a acheté un vélo a 250 euros et 2 sacs de voyage qu´il a fixés avec une planche sur un porte-bagage, il a fait un stage de 1 mois d´espagnol et il a pris la route sans GPS, ni compas, ni cartes, ni mème cuissard! Sacré Yukito.
 

Notre périple a travers les Andes a été difficile avec plusieurs ascencions entre 2000 et 4000 mètres, les descentes des cols dans la pierraille  sont éreintantes et ne permettent aucun repos mais on a été largement récompensés. Combien de villages perdus avons nous traversés au milieu des poules, des cochons, des anes, des vaches, des brebis, des chevaux...? On était les 2 gringos (les blancs) et le chino ( tous les jaunes sont des chinois ici!). Un soir nous avons été pris par la nuit en pleine montagne et nous avons du marcher pendant 4 heures vers une ville qui n´arrivait pas car la piste était trop dangereuse avec notre faible éclairage. Les Andes étaient toujours là , grandioses et implacables, rien n´est facile, les distances sont effrayantes et la piste poussiéreuse et chaotique est juste au bord du ravin, sans aucune protection. On ne fait ces routes qu´une seule fois a vélo, comme ca on ne sait pas ce qui nous attend!   Mais Bon Dieu qu´on est heureux de les avoir faites!
On est passé plusieurs fois a coté de ruines Incas mais elles ne nous intéressaient pas, on était a 100% dans le moment présent et les Andinos rencontrés dans les villages étaient pour nous plus importants que leurs ancètres d´il y a 600 ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by francois pouliquen
commenter cet article

commentaires

demary luc 20/09/2007 19:42

ola franciscoje vois que le parcours s'intensifie chaque jour dans la difficulté!!inversement proportionnel à la beauté des sites et le charme des andins...rappelles-toi le message que je t'ai passé à ton départ:dans les difficultés tes potes sont toujours là pour te supporter...j'étais à vannes début sept. j'ai sauté avec les irréductibles:gérard, hervé,bruno,bibi irène et compagnie bien entendu nous avonsépilogué sur el francisco y magico....on est tous d'accord pour dire que tu mutes en extra terrestre!!!!suis à cahors pour une semaine para avec polo griso ça saute bien tu as le bonjour de jp bolle . bon courage prends soin de toi et viva la bolivia luc

francois pouliquen 23/09/2007 01:37

Ola Lucio,
Merci pour le support mais faut pas croire que c´est la galère tous les jours, je pensais devoir dresser un chien pour diriger le vélo mais ca devrait aller! Bons sauts a Cahors et le bonjour à Polo et JPB.
A+    

Bonnefoy 18/09/2007 17:50

Salut François,Je reviens juste un instant sur le col "el Ticlio" à 4818m. Sais-tu que j'ai fait l'ascension du Mont Blanc l'été dernier? Pas facile! et ben, c'est moins haut que ton col infernal! Un grand bravo encore et à la prochaine.Régis

francois pouliquen 19/09/2007 20:00

Salut Régis,
Maintenant je suis très bien adaptè a l´altitude car je ne descends pas au-dessous de 3000m, encore un col a 4300 demain!
A+ Francois

sylviaNNe 16/09/2007 01:54

super poupou! admirative je le suis. Vive l' entraide psychologique, mais cela doit etre tres dur de devoir inevitablement se separer de tous ces amis de passage a un tournant ou l autre, j imagine que ca represente a chaque fois un petit pincement au coeur. Alors pour ca aussi courage poupou!BisousSylviaNNe de Belgique.

francois pouliquen 19/09/2007 20:03

Non, non au contraire! Après 2 semaines passées ensemble on veut ètre de nouveau seul mais pleinement satisfaits de ce bout de chemin ensemble,
Bisous
Poupou

topher 13/09/2007 18:41

Hello PoupouIncredibel......depuis le temps que je suis bouche bé devant tes performances....j'ai la machoire en vrac...Voudrais bien avoir ta patate à ton age....vraiment épatant. C'est cool que vous ayez roulé en trio !Ici l'été est enfin arrivé, l'été indien tu sais....ca fait vraiment du bien...bluesky tous les jours depuis quasi 2 semaines. On voudrait que ca dure jusque'en novembre.....bien sur c'est à ce moment là que Total en profite pour refaire les cuves, pas de solution de remplacement...donc kéro à La Baule;;;en Octobre ils attaquent la réfection de la piste en herbe....sacrée année entre la météo de ch... et le reste...m'enfin!!Sois fort et profites en pour nous !Topher

francois pouliquen 19/09/2007 19:23

Salut Topher,
Enfin le beau temps a Vannes! et enfin une belle piste pour le pilatus, comme quoi tout arrive! J´ai repris la route en solo, c´est ce que je préfère!
A+ Poupou

Arthur 13/09/2007 18:36

Hola Francois,en vous quittant le 4 septembre dernier à Ayacucho, après cette bonne trucha a la parilla et ses quelques cerbezas pas mals non plus, je ne vous imaginais pas 10 jours plus tard aux portes de Cusco et de l'empire inca. Mille bravo, c'est un exploit. Finalement, le plus dur n'aura-t-il pas été la première ascension du col d'El Ticlio, alors tout juste sorti de la ville tel un Limeno et pas encore bien acclimaté aux exigences de la cordillère ?Le voyage s'est terminé pour moi. Le retour est difficile, 3 mois de vie andine ça ne laisse pas indifférent. Le retour sur terre m'aura néanmoins permis de réaliser à quel point cette région des Andes est  "majestueuse" et "implacable".En redescendant sur Lima par cette route impressionante, j'ai plusieurs fois imaginé ce qu'avait pu etre son ascension à vélo. Difficile. Difficile aussi d'imaginer le courage qu'il faut pour en venir à bout.Bravo pour votre blogArthur

francois pouliquen 19/09/2007 18:33

Hola Arthur,
Sympa cette soirée entre francais! Oui le sommet du Ticlio a été très dur, maintenant ca irait beaucoup mieux, un 4300 mètres demain encore!
Bonne reprise dans ton monde médical, au fait je vois trouble avec l´oeil droit et je vois des toiles d´araignées qui défilent, c´est grave docteur? Dis moi ce que je dois faire..
A+ Francois